Twitter, Facebook, YouTube et l’extension du domaine du débat public

Revue de presse de Ess toujours plus net
> Twitter, Facebook, YouTube et l’extension du domaine du débat public

Publié le vendredi 12 mai 2017

Au soir du 23 avril et durant toute la campagne, l’unique point commun des 11 candidats à l’élection présidentielle aura sans doute été de posséder un compte Twitter ou Facebook.

Ainsi, de Nathalie Arthaud à François Fillon en passant par Jacques Lassalle, François Asselineau, Benoît Hamon ou Emmanuel Macron, tous les auront activés avec plus ou moins de brio, tous auront étendu à leur manière le domaine de leurs luttes, profitant ainsi du formidable élargissement de la plateforme du débat public que constituent Facebook, YouTube ou Twitter.
Mélenchon, champion toutes catégories

Jean‑Luc Mélenchon sort sans nul doute vainqueur de cette bataille sur les réseaux sociaux. Avec quelques 300 000 abonnés sur YouTube et 26 millions de vues, il aura excellé à montrer que « le media c’est moi », imposant un style hors norme, à la fois moderne et authentique, incarné tantôt par un hologramme ou lui-même, jouant à l’apprenti journaliste dans ses vidéos « pas vu à la télé », répondant à quelques-unes des 3 000 questions adressées par ses fans dans ses vidéos « FAQ » sur YouTube.


Voir en ligne : The Conversation du 04/05/17 par Anne-Catherine Ouvrard

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

L’ESS toujours plus NET(te) !

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux