Twitter, révélateur de crises cardiaques

Revue de presse de Ess toujours plus net
> Twitter, révélateur de crises cardiaques

Publié le vendredi 30 janvier 2015

Des universitaires américains ont démontré une corrélation entre l’émission de tweets hargneux dans une région donnée et le taux local de maladies du cœur.

Si vous êtes fumeur, diabétique, obèse et pauvre, il y a plus de risques que vous souffriez un jour d’une maladie cardiaque que si vous êtes riche et en bonne santé. Voilà qui est communément admis. Mais est-ce que les publications sur Twitter dans votre région peuvent aider à prévoir le risque que vous soyiez touché par ce même type de maladie ? Oui, répondent très sérieusement des chercheurs américains de l’Université de Pennsylvanie, dans une étude publiée dans la revue Psychological Science et relayée par le Washington Post.
« Il y a des chances que vous preniez un peu de cette colère »

Ces universitaires se sont penchés sur des tweets émis depuis environ 1 300 comtés américains entre 2009 et 2010, en excluant le Midwest, pas assez connecté et trop peu pourvu en données médicales. Leur étude s’étend donc sur environ 88% de la population américaine.


Voir en ligne : Libération du 22/01/15 par Kim HULLOT-GUIOT

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

L’ESS toujours plus NET(te) !

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux