Un FAI agacé du silence de la CNIL sur les abus de droit de communication

Revue de presse de Ess toujours plus net
> Un FAI agacé du silence de la CNIL sur les abus de droit de communication

Publié le lundi 30 décembre 2013

Agacé, cet opérateur ! Alors que la CNIL a montré ses muscles face à l’ampleur du scandale PRISM, l’un des principaux fournisseurs d’accès français a écrit à la Commission Informatique et Liberté pour lui réclamer un avis sur le droit de communication dont dispose l’administration, droit qui le place, selon lui, dans une situation intenable.

Le 24 octobre dernier, la CNIL publiait un communiqué pour décrire ses différentes actions face à l’affaire PRISM. « Si la lutte contre le terrorisme ou certaines menaces à l’ordre public peuvent justifier des atteintes ponctuelles et ciblées à la vie privée des personnes, la CNIL rappelle que, dans un État de droit, aucune considération ne saurait justifier une surveillance généralisée et indifférenciée de la population, pas plus que la " mécanisation " de cette surveillance par une aspiration automatique des données » exposait sans rondeur la Commission informatique et libertés, qui évoquait alors une violation de la vie privée « d’une ampleur inédite ».


Voir en ligne : PC impact du 22/11/13 par Marc Rees

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

L’ESS toujours plus NET(te) !

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux