Un candidat ne devrait pas dire ça

Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France
> Un candidat ne devrait pas dire ça

Publié le mardi 24 janvier 2017

A l’occasion de son centième anniversaire, la Fédération des Aveugles et Amblyopes de France fête l’année nouvelle en publiant son calendrier volontairement impertinent destiné à attirer l’attention des décideurs économiques et politiques de notre pays sur la situation vécue par les un million sept cents mille français concernés par la déficience visuelle. Veuillez trouver ci-joint, trois mois du calendrier accompagnés du communiqué de presse.

Calendrier des Aveugles de France 2017 :
« Un candidat ne devrait pas dire ça »

À n’en pas douter, le thème de la citoyenneté sera au cœur des débats de cette année d’élections. Suivant une tradition désormais ancrée dans le paysage médiatique, la Fédération des aveugles et Amblyopes de France interpelle, par l’impertinence de son calendrier, décideurs économiques et politiques sur les barrières inacceptables rencontrées par les déficients visuels pour être des citoyens à part entière.

Pour son septième calendrier, la Fédération revient à la forme première, des images de femmes et d’hommes politiques où l’on détourne cette fois leurs propos volontairement.

Le slogan choisi cette année en référence à un livre bien connu : « Un candidat ne devrait pas dire ça », dit avec force la désillusion de femmes et hommes handicapés de la vue qui, lois après lois, mesures après mesures, promesses après promesses, constatent que leur pleine citoyenneté reste un vain mot.

50% de personnes aveugles au chômage, moins de 5% des livres édités chaque année accessibles, de trop nombreux départements dépourvus de services d’inclusion scolaire, 20% seulement des bâtiments qui respectent la règlementation sur l’accessibilité, une société du numérique qui posent des défis à l’accès à l’information et aux droits, les exemples sont trop nombreux, trop criants pour que les 1 700 000 personnes déficientes visuelles de notre pays acceptent comme argent comptant les promesses qui ne manqueront pas de leur être faites.

Au moment de fêter son centenaire et d’ouvrir à l’UNESCO les 26 et 27 janvier 2017 « les premiers entretiens des Aveugles de France », la Fédération interpelle. Nous serons attentifs à vos propos, Mesdames et Messieurs les candidats et nous n’oublierons pas vos engagements. L’élection passée, la Fédération reviendra vers vous afin que les promesses ne regagnent pas le magasin de l’oubli. Tel est le message du septième calendrier des Aveugles de France.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Léo Le Bourhis (Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux