Un capitalisme d’intérêt général

Responsabilité sociale / sociétale des entreprises
> Un capitalisme d’intérêt général

Publié le lundi 29 mai 2017

Dans cette période électorale régressive, certains veulent nous faire croire que nous aurions le choix entre un capitalisme dérégulé sans égard pour les laissés pour compte de la mondialisation et un repli isolationniste dont nous n’avons pas les moyens, car pour pouvoir s’isoler, il faudrait être autonome.

Refuser le choix entre injustice et pauvreté

Même si leurs propositions sont irréalistes, les grands simplificateurs d’une droite et d’une gauche qui refusent le qualificatif d’extrême ont beau jeu de constater le désordre de notre société, le dysfonctionnement des dispositifs censés garantir l’égalité des chances, le délitement des solidarités. Les riches ont le sentiment que leurs impôts servent à alimenter le tonneau percé d’un État incapable d’exercer efficacement ses missions de service public et sont tentés par la sécession. Ceux qui « rament », excédés, veulent leur faire rendre gorge ou s’en prennent à divers « envahisseurs ».


Voir en ligne : The Conversation du 01/05/17 par Thierry Weil

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux