Une Résidence pour que les jeunes mères ne finissent pas à la rue

Fondation Armée du Salut
> Une Résidence pour que les jeunes mères ne finissent pas à la rue

Publié le lundi 2 janvier 2017

Note de l'article

Cheryle a 28 ans. Mère d’un enfant de deux ans, elle vient d’emménager dans un T2, dans le parc locatif privé. « J’occupe un emploi, je travaille dans une crèche », explique-t-elle. Avant, elle vivait à la Résidence maternelle des Lilas, qui accueille 37 mères célibataires et 40 enfants, dans le quartier de la Porte des Lilas à Paris.

Fragiles, isolées et sans emploi, certaines mères ont même vécu leur première grossesse avec la menace de finir à la rue. Des vies antérieures qui ont laissé des séquelles, notamment psychologiques, avant l’accouchement et même après. « Dans ces moments-là nous intervenons comme un filet de protection, à la fois pour la mère et l’enfant », précise Claire Ballot, une des assistantes sociales de l’établissement.


Voir en ligne : La suite sur le site d’origine...

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

1 vote
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Territoires d’ESS

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux