Une coopérative pour relancer l’activité commerciale du village

Développement local et territorial
> Une coopérative pour relancer l’activité commerciale du village

Publié le mardi 23 août 2016

Note de l'article

C’est par un grand sourire que les clients sont accueillis à l’épicerie du village. Feras et sa femme Hala gèrent depuis novembre la supérette Vival située en contrebas de la jolie bastide. Ce couple de Syriens qui a fui la guerre en 2012, a été très vite adopté par les habitants. Il faut dire que les nouveaux commerçants se démènent pour rendre les lieux attrayants et chaleureux alors que la supérette risquait l’an dernier de disparaître. Grâce à la mobilisation de quelques habitants, une société s’est montée (sous forme de Scic, société coopérative d’intérêt collectif) et a racheté l’enseigne. Pari gagnant : depuis leur arrivée, Feras et sa femme, ont fait doubler le chiffre d’affaires. « C’est beaucoup de travail. Nous sommes ouverts sept jours sur sept sauf le dimanche après-midi, raconte le mari. Entre les commandes, le rangement, les papiers à remplir, on y est parfois de 7 heures jusqu’à 21 heures… mais on aime ça. »


Voir en ligne : La Dépêche du 23/07/16

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

1 vote
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Territoires d’ESS

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux