Une journée pour parler prévention à domicile

Union Nationale des Associations de Soins et Services à domicile (UNA)
> Une journée pour parler prévention à domicile

Publié le mercredi 10 mai 2017

Les différentes politiques de santé ont fait de la prévention de la perte d’autonomie une mission centrale des services d’aide et de soins à domicile. Axe fort de la loi d’Adaptation de la Société au Vieillissement (ASV), la question de la structuration d’une politique de prévention de la perte d’autonomie passe notamment par la mise en œuvre sur les territoires des conférences des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie.

Le 26 avril, UNA organisait une journée nationale d’information à destination de ses adhérents SAAD, SSIAD, SPASAD, CSI pour faire le point sur la mise en place des conférences des financeurs et partager les expériences déployées au sein du réseau. En effet depuis plusieurs années, les structures UNA développent des actions en faveur de la prévention de la perte d’autonomie, visant à préserver la santé et prévenir l’isolement social (retrouvez des exemples dans le dossier thématique à partir du lien suivant). Les services ont largement professionnalisé leurs intervenants développant ainsi leurs compétences dans le repérage des fragilités et la préservation des capacités des personnes.

La CNSA et de la CNAV, représentées pour l’occasion, ont confirmé la possibilité pour les services à domicile d’obtenir des financements tant pour déployer des actions collectives qu’individuelles de prévention. Elles ont été interpellées par les adhérents sur la mise en place hétérogène des conférences sur les territoires. Les participants ont par ailleurs questionné le positionnement parfois ambigu de certains membres des conférences à la fois financeurs et opérateurs de prévention.

L’association Monalisa, dont UNA est signataire de la charte, a quant à elle présenté les coopérations possibles avec les services à domicile pour lutter contre l’isolement des aînés.

Enfin, dans le cadre d’ateliers d’échanges de pratiques les participants ont partagé leurs expériences autour de démarches de repérage des risques de perte d’autonomie, d’actions de dépistage des troubles sensoriels, d’ateliers numériques et de maintien du lien social, d’activités d’entretien des fonctions cognitives et motrices.

A l’occasion de cette journée, Guillaume QUERCY - Président UNA, a rappelé qu’en cette période électorale, l’enjeu de la prévention est majeur. La santé, le bien-être, la possibilité de vivre à son domicile, dans la cité avec les autres, sont des conditions de l’effectivité des droits humains et les services d’aide et de soins à domicile y contribuent au quotidien.


Voir en ligne : En savoir plus ?

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Manon Daffara (UNA)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux