Une salariée d’un magasin Auchan fait une fausse couche sur son lieu de travail : L’inspection du travail provoque en urgence la tenue d’un CHSCT

Ministère du travail
> Une salariée d’un magasin Auchan fait une fausse couche sur son lieu de travail : L’inspection du travail provoque en urgence la tenue d’un CHSCT

Publié le mardi 3 janvier 2017

Note de l'article

Le 21 novembre dernier, une salariée en contrat de professionnalisation d’un supermarché Auchan a été victime d’une fausse couche sur son lieu de travail. Dès connaissance des faits, les services de l’inspection du travail de la DIRECCTE (Direction régionale du travail et de l’emploi) sont intervenus pour rappeler les règles applicables et demander une réunion exceptionnelle du CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) de l’établissement. Celle-ci s’est tenue le 29 décembre en présence du médecin de prévention, d’un agent de la CARSAT (Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail) et de l’inspecteur du travail compétent, faisant suite à une première réunion de cette instance le 26 décembre, à l’initiative de l’employeur mais sans représentant de l’inspection. L’enquête du CHSCT se poursuit afin de déterminer avec précision le déroulement des faits et les possibles dysfonctionnements qui ont conduit à ce drame personnel. Des investigations poussées sont menées puisque qu’une nouvelle réunion du CHSCT se tiendra la semaine prochaine après l’audition de la salariée que cette instance a souhaité organiser sans la présence du l’employeur.

Suite à la réunion du CHSCT du 29 décembre, Myriam El Khomri a souligné l’importance de cette première étape et la réactivité de l’inspection du travail : « Ma première pensée va évidemment à la salariée, qui a vécu un drame personnel. J’attache une importance capitale au strict respect des règles en matière de conditions de travail, de sécurité au travail et plus spécifiquement à la protection des femmes enceintes. Je veillerai à ce que ces règles et obligations soient scrupuleusement respectées car il s’agit d’abord du respect de la dignité humaine et de l’intégrité physique des personnes en toutes circonstances et donc sur le lieu de travail. C’est la raison pour laquelle je me satisfais aujourd’hui de la réactivité dont ont fait preuve les services de l’inspection du travail, prenant en main la situation dès que celle-ci fut portée à leur connaissance. Je me satisfais également que l’ensemble des acteurs aient pu être réunis, dans les meilleurs délais, à l’occasion d’un CHSCT exceptionnel qui devra permettre de faire toute la lumière sur cet événement dramatique. Toutes les responsabilités devront être rigoureusement établies afin qu’une telle situation, qui a légitimement ému, ne puisse se reproduire. »

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

1 vote
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux