Vers la fin du travail dans le tertiaire ?

Recrutement / Recherche / Employabilité
> Vers la fin du travail dans le tertiaire ?

Publié le mercredi 15 mars 2017

La révolution numérique déferle sur le secteur des services. L’automatisation entraîne la suppression d’emplois peu qualifiés mais s’accompagne d’une montée en compétences.

« Pensons-nous, oui ou non, qu’en raison de la révolution numérique, le travail va se raréfier ? La réponse est oui », déclarait Benoît Hamon sur Europe 1, le 2 janvier. Le candidat socialiste à l’élection présidentielle est tellement convaincu de la raréfaction du travail à l’avenir que c’est à partir de ce postulat qu’il justifie sa proposition d’instaurer un revenu universel, considéré comme « une nouvelle protection sociale adaptée aux insécurités de notre temps ».

On ne compte plus les études relatives à l’impact de la numérisation et de l’automatisation sur l’emploi. L’une des plus alarmistes, rédigée en 2014 par le cabinet Roland Berger, estimait que 42 % des métiers français présentaient une probabilité d’automatisation forte du fait du déploiement massif de l’informatique dématérialisée (big data et cloud), des objets connectés ou encore de la robotique avancée.


Voir en ligne : Le Monde du 11/03/17 par Clara Bamberger

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux