Violences à l’encontre des forces de l’ordre : la CFTC s’indigne et condamne ces actes

Confédération Française des Travailleurs Chrétiens
> Violences à l’encontre des forces de l’ordre : la CFTC s’indigne et condamne ces actes

Publié le lundi 23 mai 2016

En réaction aux actes d’une extrême violence perpétrés à l’encontre de personnes exerçant leur métier pour les uns, leur droit à manifester pour les autres, la CFTC exprime son indignation et attend du gouvernement la plus grande fermeté. Par-delà la spécificité de leur statut, les policiers qui défilaient comme les militaires en poste derrière les grilles des Invalides sont des femmes et des hommes qui méritent toute notre considération. Fidèle à ses valeurs, la CFTC appelle au respect de la dignité humaine, du bien commun et soutient les personnes ayant subi de telles violences.

Ces scènes de violence ne résolvent aucune des prétendues injustices supposées les devancer. Bien au contraire, les images qu’elles génèrent en faisant le tour des foyers affaiblissent un peu plus chaque jour la confiance que les Français ont en eux-mêmes, en leurs représentants et la capacité de ces derniers à relever par le dialogue les défis qui s’imposent au pays.

Cette situation est inadmissible et totalement disproportionnée au regard du motif initial de mécontentement vis-à-vis du projet de loi « Travail ». Un texte qui, pour la CFTC, comprend pourtant de réelles avancées sociales pour sécuriser le parcours des travailleurs.

Contrairement à d’autres pour qui l’amalgame est de mise, la CFTC fidèle à son histoire et sa pratique de syndicat de construction sociale a porté ses revendications à tous les niveaux de discussion (gouvernement, Assemblée nationale, députés, sénateurs...).

Contrairement à d’autres, elle affirme que son action a conduit à rééquilibrer le texte initial avec des avancées comme le CPA, ses droits nouveaux et sanctuarisés, parce qu’attachés à la personne (heures de formation, reconnaissance de l’engagement citoyen), la généralisation de la « garantie jeunes » ou encore le droit à la déconnexion.

Contrairement à d’autres, elle estime que le retrait du projet de loi entraînerait une perte de ces avancées. Des avancées dont l’opportunité pourrait ne pas se représenter.

Contrairement à d’autres et dans cet esprit, elle continuera, auprès des parlementaires, à porter ses propositions d’amendements afin d’améliorer ce qui doit l’être encore et sauvegarder les avancées sociales conquises. Elle n’appellera donc pas à s’associer aux journées d’action des 26 mai et 14 juin estimant qu’elles ajoutent à la confusion.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

Messages

  • Des solutions pour réparer la casse sociale et éviter les casses du matériel privé et collectif.
    « Refaire du neuf avec du vieux » ne permet pas d’investir pour l’avenir.
    Après des décennies de violences sociales et de mépris politique, nous citoyennes et citoyens de France, estimons qu’il n’y a pas de solutions à la crise qui frappe la démocratie dans le cadre du système qui régit notre vie publique.
    Alors que se profile l’élection de 2017, nombreux sont les appels et initiatives qui veulent utiliser la présidentielle pour rebâtir la démocratie. Ces tentatives, malgré la sincérité de ceux qui les portent, ne peuvent sortir du piège infernal tissé par le système tant national qu’européen. On ne transforme pas un jeu en un autre et on ne peut lier notre combat au résultat, à cette élection, d’une personne, quelles que soient ses qualités. La présidentielle n’est pas la solution, elle est le problème.
    Présidentielle NON- Constituante OUI
    https://www.change.org/p/citoyennes-et-citoyens-de-france-pr%C3%A9sidentielle-non-constituante-oui

    L’Economie Sociale et Solidaire a besoin de se libérer de l’emprise de l’Etat qui voit en cette économie un gadget . Autrement dit l’économie a besoin d’être portée par la Société Civile et ses nombreux acteurs qui participent à faire évoluer les biens communs par des innovations mettant en œuvre la pensée constructive de l’être humain, l’Etat n’ayant que d’yeux et de cerveaux pour la grosse industrie et ses spéculateurs qui détruisent comme des mécaniques : la Planète et sa biodiversité.
    Pour avancer dans ce sens, l’association Lien en Pays d’OC a organisé cette conférence
    Démocratie & économie : que peut faire la Société Civile ? écouter l’émission
    http://cfmradio.fr/podcast/democratieeconomie/

    La même association propose la journée de la transition le 24 Septembre 2016 à Caylus 82160
    voir le programme http://www.lienenpaysdoc.com/nos-themes.html#.V0FVwiHSk_Q

    Nous vous invitons à venir enrichir la coopération

    Bien coopérativement
    René Chaboy Membre du Conseil de Développement Pays Midi Quercy
    Président de l’association Lien en Pays d’OC
    tél 05 63 67 02 36
    Site http://www.lienenpaysdoc.com/
    sur facebook
    Pour co-construire ensemble une démocratie&économie évolutives avec réseaux sociaux , associations, entreprises et collectivités locales en inter-activité. 

    Voir en ligne : http://www.lienenpaysdoc.com/

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Laetitia Barthelemy (CFTC)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux