Vosges : Le coup de grâce pour la Scop des ex-salariés d’UPM ?

Confédération Générale des SCOP
> Vosges : Le coup de grâce pour la Scop des ex-salariés d’UPM ?

Publié le jeudi 2 octobre 2014

Il n’y aura pas d’expertise pour évaluer la valeur de l’usine papetière. Le Tribunal de commerce d’Epinal se déclare incompétent et renvoie les potentiels repreneurs devant les Prud’Hommes.

C’est un énième coup porté aux ex-salariés et porteurs du projet SCOP (société coopérative ouvrière de production) et participative) pour la papeterie de Docelles, la plus vieille de France, fermée par son propriétaire finlandais UPM au début de l’année. Peut-être celui de trop. Engagés dans deux combats judiciaires, ils viennent d’en perdre un, ce mardi.

Le projet de reprise porté par la Scop, composée de 85 ex-salariés, qui permettrait de reprendre 116 emplois d’emblée, s’est toujours heurté à l’intransigeance des dirigeants d’UPM sur le prix (10 millions d’euros). Ils avaient donc saisi le Tribunal de commerce pour obtenir une expertise du site, qui aurait sans doute prouvé le caractère "farfelu" de ce montant.


Voir en ligne : Magnum Radio du 30/09/14 par Clément Thiriau

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux