inauguration d’un appartement d’évaluation domotique à Noth (Creuse)

Groupe Caisse d’Epargne
> inauguration d’un appartement d’évaluation domotique à Noth (Creuse)

Publié le mardi 12 avril 2016

À l’occasion de ses 20 ans, le Centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelle André Lalande inaugure un dispositif innovant : l’appartement d’évaluation domotique (AED).

L’appartement d’évaluation domotique, une solution performante et évolutive pour faciliter le retour à domicile des personnes en perte d’autonomie
Ouvert en novembre 2015, l’appartement d’évaluation domotique est le fruit de plusieurs années de travail. Le Centre André Lalande mène depuis 2005 une politique en faveur de l’amélioration des conditions de vie des personnes en perte d’autonomie. L’aménagement d’une chambre domotisée en 2008 et la réalisation d’une cuisine adaptée aux situations de handicap en 2010 ont contribué à faciliter le séjour des patients dans le Centre. Avec la création de l’AED, c’est sur les conditions de retour et de maintien à domicile que les équipes ont travaillé.

L’objectif est de permettre aux personnes en perte d’autonomie d’expérimenter les conditions de vie en milieu ordinaire à travers une immersion dans un appartement équipé de solutions domotiques. D’une superficie de 80m 2 , celui-ci comporte une cuisine, une buanderie, une salle de bains, deux chambres, dont une avec un lit
médicalisé, et une salle de séjour, ce qui permet une véritable mise en situation de vie quotidienne.
Le dispositif domotique comprend entre autres l’ouverture et la fermeture automatiques des portes, des fenêtres et des volets, un chemin lumineux, un sol doté de capteurs qui permettent d’évaluer les déplacements et signale les chutes, une cuisine adaptée avec des éléments mobiles, une baignoire domotisée équipée d’un siège mobile, un système de téléassistance avancée permettant une intervention rapide des secours en cas de besoin. Les fonctions de l’appartement peuvent être commandées à distance par iPad, smartphone, tablette ou téléthèse (télécommande à infrarouge que l’on peut installer sur les fauteuils roulants). Un système de rail intégré au plafond permet le transfert des personnes d’une pièce à l’autre si elles ne sont pas en mesure de se déplacer.

Durant leur séjour, les patients peuvent ainsi évaluer les difficultés rencontrées dans la vie quotidienne et les risques potentiels, choisir les aides techniques, les aménagements du logement et les solutions domotiques nécessaires pour pallier la perte d’autonomie, apprendre le fonctionnement de ces outils pour que l’utilisation
devienne simple et naturelle.
Cet appartement est destiné à accueillir des patients du CRRF, mais aussi des personnes extérieures, souffrant de handicaps moteur et sensoriel. Il reçoit également les proches (conjoint, aidants...) qui peuvent tester les équipements et anticiper les aménagements à mettre en œuvre au domicile.

À ce jour, l’AED a accueilli quatre patients. Leur retour d’expérience est très positif. L’écoute et les compétences de l’équipe pluridisciplinaire sont appréciées. Elles constituent l’une des forces du dispositif. Les patients, avec la participation de leurs familles, sont en situation d’être ‘comme à la maison’. Ils sont aidés par des spécialistes de l’évaluation. Les solutions technologiques mises en place ont été conçues pour être non intrusives et permettent de préserver un cadre de vie convivial. C’est dans un climat de confort et de sérénité que les usagers font leur parcours d’adaptation.

Ce projet innovant s’inscrit dans les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS). Financé par la Fondation, il a reçu le soutien du Conseil Régional, de l’ARS et de la Fondation Caisse d’Épargne Auvergne Limousin.

Le projet a associé de nombreux partenaires : DomoCreuse et l’industriel Legrand pour l’installation domotique ; Tarkett (le sol intelligent), Pressalit Care (la cuisine adaptée) ; l’architecte Emmanuel Dutheillet de Lamothe ; des artisans du département ; la Société Malville (meubles).
Le Centre a aussi bénéficié de l’expertise de l’École Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Limoges (ENSIL), de l’Éducation nationale (Lycée Jean Favard de Guéret : BTS Domotique, Lycée de La Souterraine : BTS Design).

Le Centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelle (CRRF) André Lalande :
20 ans d’expertise et de recherche au service du bien-être des patients

Établissement de soins de suite spécialisé dans les affections de l’appareil locomoteur et du système nerveux, le CRRF André Lalande a ouvert ses portes en 1996. D’une capacité initiale de 60 lits en hospitalisation complète, le Centre a obtenu en 2006 l’autorisation d’ouvrir un hôpital de jour qui comporte aujourd’hui 10 places.
Le Centre mène depuis plusieurs années une politique proactive en matière de soins. Afin d’apporter des réponses spécifiques aux besoins des patients et des professionnels, il s’est doté de différents services de proximité et a noué des partenariats avec des acteurs de terrain.
A ainsi été ouvert en 2002, un service d’hospitalisation à domicile départementale, l’HAD 23. D’une capacité d’accueil de 30 places, il assure des soins d’intensité et de nature hospitalière au domicile dans le département.
C’est la seule structure de ce type en Creuse. Son champ d’intervention s’étend sur l’ensemble du département grâce à ses antennes situées à Felletin, à Boussac et depuis janvier à Bourganeuf. Ce service est un vrai plus pour un département et pour les malades. Il permet de réduire la durée d’hospitalisation ou d’y suppléer en
prodiguant des soins médicaux de pointe sans que le patient ait à se déplacer.
Depuis 2010, en partenariat avec le CHU de Limoges et l’association Comete, le CRRF a mis en place une équipe dont la mission est d’aider les patients dans leur démarche d’insertion professionnelle ou de maintien dans l’emploi.
En 2013, grâce à l’accompagnement de l’Agence Régionale de Santé, le Centre est le premier établissement d’Europe francophone à adhérer au Réseau Planetree Québec. Ce réseau promeut une philosophie de soins centrée sur les attentes des usagers et de leurs proches, et sur la qualité de vie au travail des professionnels.
En 2014, a été créé HEMIPASS23 (HEMIplégie, Prévention, Autonomie, Santé et Sécurité) : une équipe mobile pluridisciplinaire intervient sur tout le département en lien avec le secteur libéral pour accompagner les personnes victimes d’AVC. Elle améliore et pérennise le maintien au domicile en s’assurant que la réadaptation
dans l’environnement quotidien se passe bien, en optimisant les acquis de la rééducation et en participant à l’éducation thérapeutique. Elle informe et soutient le patient et son entourage et assurent la coordination des intervenants du secteur libéral et non libéral.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Territoires d’ESS

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux