Faire un rachat de crédit sans justificatif : peut-on regrouper ses dettes sans conditions ?

Le rachat de crédit sans justificatif est l’une des formules bancaires les plus prisées par les consommateurs. Si on considère le contexte dans lequel le regroupement de crédit a vu le jour, cela n’a rien d’étonnant. En effet ce montage financier est arrivé en France dans les années 80 afin d’endiguer la vague de surendettement causée par la popularité des crédit revolving. A cette époque, de nombreux ménages se sont retrouvés embourbés dans les dettes, parfois sans emploi et sans revenu.

Bien que le rachat de crédit soit né pour alléger les charges d’un ménage, est-il pour autant octroyé sans justificatif ?

Quoi qu’il en soit, si vous songez demander un regroupement de crédit, il est important d’en connaître les conditions et les termes. Pour cela, il existe de nombreux simulateurs de rachat de crédit dont l’utilisation ne requiert aucun justificatif. Je vous invite donc à remplir le formulaire ci-dessous qui ne vous engage absolument à rien et vous permettra d’avoir une idée plus précise des offres disponibles sur le marché.

 

Qu’est-ce que le rachat de crédit ?

Sans vouloir vous le cacher, trouver un rachat de crédit sans justificatif est pratiquement mission impossible. C’est pour cela qu’avant de vous lancer dans une telle quête, il est important d’être sûre qu’il s’agit de votre meilleure option. Rappelons donc rapidement qu’est-ce qu’un rachat de crédit.

Définition.

Le rachat de crédit, que l’on appelle également regroupement de crédit, est encadré par la loi Lagarde 2010.

Le regroupement de crédit est une opération ayant pour objet le remboursement d’au moins deux créances antérieures, dont un crédit en cours. Art. R314-19

Concrètement, il s’agit de regrouper vos dettes en une seule mensualité sous forme de crédit amortissable. C’est à dire que vos mensualités seront fixées en amont et rééchelonnées dans le temps. La nature des dettes que vous allez scinder peuvent être de toutes sortes : crédit auto, prêt immobilier, crédit revolving, crédit à la consommation et même découvert banquier.

Nous avons prit le soin de rédiger des articles détaillés concernant chacun de ces cas. N’hésitez donc pas à consulter notre dossier rachat de crédit auto et rachat de crédit à la consommation.

Si vous songez regrouper des dettes de nature différente, c’est bien entendu possible. Dans ce cas, le TAEG sera celui du type de prêt prédominant. Par exemple si votre rachat de crédit est constitué à plus de 60% par un prêt immobilier, alors l’organisme de rachat de crédit vous proposera un TAEG immobilier.

Ce qu’il faut retenir à propos du rachat de crédit :

  • Il s’agit de regrouper plusieurs dettes sous une seule mensualité.
  • La nature de ces dettes peuvent être de toutes sortes, mixtes ou non.
  • Ce financement donne lieu a un nouveau contrat de prêt personnel

Quel est l’intérêt de regrouper vos dettes ?

Comme nous le disions, le rachat de crédit a été spécialement pensé pour endiguer le surendettement. Cela suppose donc plusieurs avantages :

  • La gestion du budget est largement simplifiée puisque vous passez d’une situation où vous avez plusieurs échéances avec plusieurs taux à une situation où vous-vous retrouvez avec une seule et unique mensualité.
  • Comme la somme de vos dettes vous amène à emprunter une somme plus importante, vous pouvez rééchelonner votre paiement sur le long terme. Ce qui vous permet de diminuer le montant de votre mensualité.
  • Vous disposerez donc d’avantage de trésorerie mensuelle que vous pourrez utiliser pour les dépenses quotidiennes ou bien pour demander un autre crédit.

Y a-t-il des pièges à éviter ?

Vous l’aurez compris, le rachat de crédit, qui soit sans justificatif ou non, constitue un prêt à part entière. Cela signifie qu’il vous engage à le rembourser. Dans le cas contraire, l’organisme de crédit pourra vous inscrire sur les fichiers de la Banque de France. Ce qui rendra difficile l’obtention de crédits à venir.

Il est donc très important que vous ayez un panorama complet de ce qu’est un rachat de crédit. Car malgré un bon nombre d’atouts, il suggère également quelques inconvénients.

  • Selon le taux d’intérêt appliqué, le rachat de crédit n’est pas forcément une opération financière avantageuse à long terme.
  • Les clauses de remboursement anticipé ne s’appliquent pas au cas du rachat de crédit. Ce qui veut dire que vous pourriez avoir à payer des indemnités supplémentaires.
  • Il faut également prendre en compte les frais de dossier qui peuvent atteindre jusqu’à 1,20% du montant emprunté.

Afin d’être sûr de bien avoir prit en compte tous les aspects du rachat de crédit, je vous conseille vivement d’effectuer une simulation immédiate de regroupement de crédit. Elle ne vous engage à rien et vous permet d’avoir une idée plus précise du montant et des conditions auxquels vous pouvez prétendre. Pour rappel, la simulation de rachat de crédit ne demande aucun justificatif.

Rachat de crédit sans justificatif : quelles sont les conditions d’éligibilité ?

Comme je vous le disais en début d’article, le rachat de crédit sans justificatif n’existe malheureusement pas. Il s’agit d’un prêt à part entière et les organismes de crédit souhaitent forcément prendre quelques précautions et s’assurer de votre solvabilité. Et même le meilleur rachat de crédit sera soumit à certaines conditions d’éligibilité.

Rachat de crédit sans justificatif.

Le taux d’endettement.

Avant de vous prêter de l’argent, l’organisme de crédit souhaite s’assurer de son remboursement. Pour cela, il a besoin de savoir si vous disposez des revenus nécessaires au paiement des mensualité. Il va donc calculer ce que l’on appelle le taux d’endettement.

Le taux d’endettement est le rapport des charges financières mensuelles et le revenu disponible. Il permet de mesurer la capacité d’un ménage à rembourser un prêt. Définition Wikipédia.

Pour le calculer, il vous suffit de diviser le montant de vos charges par vos revenus et multiplier ce résultat par 100. Bien qu’il n’existe pas de seuil légalement définit, les banques ne prêtent généralement pas aux ménages dont le taux d’endettement est supérieur à 33%.

Une situation professionnelle stable.

Il se peut que votre situation financière actuelle soit pérenne. Mais qu’est-ce qui dit que ce sera aussi le cas demain, dans un an ou plus ? Rappelez-vous que le rachat de crédit suppose un endettement sur le long terme. La banque souhaite donc être sûre que vous pourrez payer aujourd’hui, demain et dans 10 ans.

C’est pour cela que vous devrez fournir les preuves d’une stabilité financière. Et généralement, cela passe par un CDI, même si le CDD n’est pas forcément discriminé. Toutefois si vous êtes au chômage ou qu’il y a des écarts importants entre chaque contrat de travail, vous aurez du mal à trouver un organisme qui accepte votre rachat de crédit,

Les antécédents bancaires.

Autre aspect qui sera prit en compte au moment de vous octroyer un rachat de crédit : votre profil bancaire. Si vous avez déjà été inscrit sur les fichiers de la Banque de France, que ce soit pour un chèque en bois ou un défaut de paiement, vous aurez beaucoup de mal à faire accepter votre dossier.

Notez d’ailleurs que si vous avez déposé votre dossier à la commission de surendettement en vue d’une aide, vous serez également fiché dans les registres de la Banque de France. Vous ne pourrez donc pas accéder au rachat de crédit.

Rachat de crédit sans justificatif : possible ou pas ?

Vous le savez, sur internet on trouve absolument de tout et il se peut que vous ayez lu certains articles qui affirment que le rachat de crédit sans justificatif existe. Alors, qu’en est il vraiment ?

Regroupement de crédit sans justifier

Le rachat de crédit sans justificatif n’existe pas.

Non, le rachat de crédit sans justificatif n’existe pas. D’ailleurs, aucun crédit sans justificatif existe. A moins qu’il ne concerne une somme inférieure à 200 €. Cela signifie que si vous croisez des organismes de crédit qui vous proposent un rachat de crédit ou un prêt sans justificatif de crédit, il s’agit certainement d’une arnaque. Méfiez-vous et n’hésitez pas à vérifier l’existence du dit organisme de crédit.

La plupart du temps, ces arnaques vous octroient un rachat de crédite sans justificatif à condition de verser en premier des frais de dossier. Bien entendu, une fois ces frais envoyés, vous ne recevrez plus de nouvelles du sois-disant prêteur et vous aurez perdu 300, 400 ou 500 €.

Même si l’organisme de crédit en question – ou la personne – on l’air digne de confiance, vous pouvez être sûr à 100% qu’il s’agit d’une arnaque. En effet il est formellement interdit par la loi qu’un prêteur demande une avance sur le dit prêt. Que ce soit en terme de frais de dossier, d’avance sur remboursement ou autre.

Cas particulier du rachat de crédit sans justificatif.

Il existe un seul et unique cas où un organisme de crédit peut éventuellement vous accorder un rachat de crédit sans justificatif. Si vous-vous adressez à votre banque actuelle.

Cet organisme connaît en détail votre situation et vous a déjà demandé les justificatifs nécessaires lorsque vous avez fait les demandes de crédits antérieurs. Cette option est d’autant plus de chance de succès si vous êtes client depuis plusieurs années. Et que vous êtes un bon payeur. En revanche, si vous êtes un client récent et que vous avez déjà eu quelques impayés, cette option n’est bien entendu pas recommandée.

Rachat de crédit sans justificatif : que faire si je suis au chômage ?

Si vous êtes à la recherche d’un rachat de crédit sans justificatif, c’est certainement parce que votre situation financière n’est pas très stable. Dans ce cas, il existe des solutions pour ne pas vous embourber dans les dettes.

Tout d’abord, sachez que vous pourrez obtenir un rachat de crédit sans justificatif si vous trouvez un co-emprunteur dont la situation financière est stable. Le plus souvent, il s’agit du conjoint ou du concubin. Mais vous pouvez également demander à un membre de votre famille. Voir un ami. Toutefois choisissez votre co-emprunteur avec soin car cela l’engage au même titre que vous à rembourser les mensualités. Assurez-vous que cette personne soit de confiance et qu’elle ne vous fera pas défaut.

Si vous êtes au chômage mais que vous êtes propriétaire d’un bien immobilier, sachez que vous pouvez vous en servir comme garantie. C’est le principe d’une hypothèque. Si les banques raffolent de ce genre de garantie, il faut toutefois faire attention. En effet, en cas de non remboursement de vos mensualités, la banque pourra revendre votre bien. S’il s’agit de votre résidence principale, cela signifie la perte de votre domicile. Ce n’est donc pas une solution à choisir à la légère.

Enfin, si vous n’avez aucune possibilité d’obtenir un rachat de crédit, il y a le report des échéances. En effet certains contrats de prêts comprennent une close qui stipule spécifiquement la possibilité de reporter les mensualités. Renseignez-vous auprès des organismes concernés.

Quoi que vous fassiez, réfléchissez bien avant d’agir. Si vous êtes surendetté, demandez l’aide d’un professionnel. Il pourra vous exposer toutes vos options en détails et vous aidera à prendre les meilleures décisions.