Le rachat de crédit : une solution au surendettement ?

Le surendettement touche beaucoup de ménages français. Le recours au crédit renouvelable en est parfois la cause, mais il peut aussi survenir à n’importe quel moment, suite à un accident de la vie, la perte d’un emploi ou un divorce. Quoi qu’il en soit, il est important de réagir rapidement et de ne pas laisser la situation s’enliser. A ce sujet, l’une des solutions que l’on propose aux ménages en situation de surendettement est le rachat de crédit. Voyons ensemble de quoi il s’agit et dans quelles mesures il est intéressant de l’envisager.

Pour votre rachat de crédit, faîtes confiance à Cofidis !

Cofidis vous donne les moyens de reprendre en main votre situation financière :

> Profitez des meilleurs taux d’intérêts.
> Plus de 800 conseillers sont à votre écoute et vous accompagnent afin de choisir la solution la plus adaptée à votre besoin.
> Élu Service Client de l’année 7 années consécutives : en cas de problème ou de doutes, vous ne serez pas seul.

En plus, Cofodis vous donne une réponse de principe en quelques minutes seulement !

Top 3 du meilleur organisme pour le rachat de crédit.

L’un des facteurs principaux du regroupement de crédit est le choix de l’organisme ! Afin de vous aider à y voir un peu plus clair, nous avons sélectionné les plus populaires, mais aussi, les plus fiables du marché. Lorsque l’on envisage de faire une demande de crédit en situation de surendettement, le choix de l’organisme prêteur est d’autant plus important.

Pour aller plus loin, lisez aussi : quel organisme de crédit accepte facilement le rachat de crédit ?

#1 Cofidis.

Parmi les organismes de crédit que nous avons l’habitude de recommander, il y a Cofidis. Que nous plaçons d’ailleurs régulièrement en tête de classement car c’est une valeur sûre.

Rappelons qu’il s’agit d’une filiale du Crédit Mutuel et que la marque est présente sur le marché depuis plus de 30 ans. Leader incontesté du crédit à la consommation, Cofidis propose tous les types de prêts. Mais je vous invite à consulter notre avis détaillé concernant Cofidis si vous souhaitez d’avantages d’informations. Pour l’heure, nous allons nous concentrer sur l’offre de rachat de crédit. Lequel, comme vous allez le découvrir, bénéficie d’un taux d’intérêt très compétitif.

  • Financement : entre 3000€ et 80.000€
  • Mensualités : entre 36 mois et 96 mois.
  • Taux d’intérêt pratiqué : entre 4,38% et 5,88% selon montant et délai de remboursement. Taux trouvés au moment de la rédaction de cet article.

#2 Cetelem.

Autre organisme de crédit de confiance : Cetelem. Véritable pionnier du crédit à la consommation, la marque du BNP Paribas est présente sur le marché depuis 1957 ! Une trajectoire qui explique la qualité de ses prestations.

D’ailleurs, de nombreux spécialistes s’accordent pour dire que Cetelem est l’organisme de crédit préféré des français. Il faut dire que son catalogue d’offre est particulièrement varié. Vous trouverez en effet une réponse à tous les types de financement. Depuis le prêt personnel au crédit immobilier, en passant par le revolving. Pour en savoir plus, consultez notre article détaillé concernant Cetelem. Voyons à présent ce qu’il en est de son rachat de crédit.

  • Financement : jusqu’à 99.999€
  • Mensualités : entre 4 mois et 60 mois. Voir 120 mois si vous décidez de souscrire un nouveau crédit.
  • Taux d’intérêt pratiqué : non renseignés.

#3 Younited Credit.

Enfin, pour compléter notre trio, voici un organisme de crédit d’un genre nouveau, bien que de plus en plus populaire. Fondé en 2011 par trois français, Younited Credit fonctionne sur le système ancestral du prêt entre particuliers. Il joue donc le rôle d’intermédiaire, ce qui lui permet d’offrir des formules de crédit transparentes et sans équivoque. Je vous invite à lire notre avis concernant Younited Credit si vous souhaitez en savoir plus.

Bien entendu, cet organisme offre tous types de crédit à la consommation, dont le rachat de crédit. Voici d’ailleurs quelques aspects de l’offre.

  • Financement : Au-delà de 50.000€
  • Mensualités : entre 6 mois et 84 mois.
  • Taux d’intérêt pratiqué : entre 3.30% et 3.70% pour un montant de 10.000€.

Rachat de crédit et surendettement : quelques définitions.

Vous savez à présent quels sont les principaux acteur qui peuvent vous proposer un rachat de crédit en cas de surendettement. Avant de voir si cette opération est réellement intéressante, nous allons prendre le temps de définir quelques termes.

En quoi consiste le rachat de crédit ?

Le rachat de crédit est une technique financière qui consiste à regrouper plusieurs dettes en un seul crédit. Concrètement, au lieu d’avoir plusieurs mensualités, dont les modalités de remboursement varies pour chacune d’elles, l’emprunteur se retrouve avec un seul prêt amortissable. C’est à dire une mensualité à taux fixe rééchelonnée dans le temps.

Rachat de crédit et surendettement

Comme n’importe quelle opération financière, le rachat de crédit est encadré par la loi. Dans ce cas précis, c’est la Loi Lagarde du 1er Juillet 2010 qui établit la dernière définition du regroupement de crédit. Selon l’Article R314-19, il s’agit d’une opération ayant pour objet le remboursement d’au moins deux créances antérieures, dont un crédit en cours. Ce qui apporte une petite précision à ce que nous avons dit un peu plus tôt. En effet, il n’est pas possible de racheter un seul crédit. Par contre, vous pourriez envisager une renégociation du contrat de crédit. En faisant jouer la concurrence ou bien, en invoquant vos problèmes financiers.

Par ailleurs, la Loi Lagarde encadre le choix du taux d’intérêt. Celui-ci est bien entendu soumis au taux d’usure, comme n’importe quel crédit. Mais comme le regroupement de crédit peut concerner aussi bien les crédits à la consommation que le prêt immobilier, il a fallu définir les conditions dans lesquelles le prêteur va baser son offre. Sur le TAEG du prêt immobilier ? Ou du crédit à la consommation ?

  • Si le regroupement de crédit concernent à plus de 60% un prêt immobilier, alors le prêteur appliquera le TAEG du prêt immobilier.
  • Dans le cas contraire, le prêteur offrira le TAEG du crédit à la consommation en vigueur.

Quand parle t-on de surendettement ?

Le surendettement est une situation financière délicate, en déséquilibre, qui empêche la personne concernée de poursuivre normalement sa vie. Pour le droit français, la situation de surendettement d’une personne est caractérisée par l’impossibilité manifeste pour le débiteur de bonne foi de faire face à l’ensemble de ses dettes non professionnelles exigibles ou à échoir.

Le surendettement est né en même temps que le crédit à la consommation. Et plus particulièrement avec le revolving qui se caractérise par des taux d’intérêts variables et des mensualités étalées sur le très long terme. Beaucoup de ménages se sont embourbés dans des crédit renouvelables qu’ils n’arrivaient plus à payer. C’est d’ailleurs dans ce contexte que le rachat de crédit voit le jour. D’abord dans les pays anglo-saxons, puis en France, au début des années 1980.

Bon à savoir ... Bon à savoir ...
On considère généralement que le taux d’endettement ne doit pas dépasser 33%. C’est à dire que le montant des mensualités ne doit pas dépasser le tiers des revenus perçus. Au delà, on parle de surendettement.

Grâce aux différentes lois mises en place, comme la Loi Lagarde ou la Loi Hamon, le surendettement est peu à peu endigué. Aujourd’hui la Banque de France enregistre en effet une baisse constante du nombre de dépôt de dossiers de surendettement.

Rachat de crédit et surendettement : font-ils bon ménage ?

Comme nous le disions, le rachat de crédit est né du besoin d’apporter une solution au surendettement. Nous allons tout de suite voir dans quelles mesures il est judicieux d’y avoir recours et dans quels cas il vaut mieux s’abstenir. En effet, le regroupement de crédit est loin d’être une solution miracle !

Quels sont les atouts du rachat de crédit ?

L’une des mesures préconisées lorsque l’on se retrouve dans ce genre de situation est de déposer un dossier à la commission de surendettement de la Banque de France. Toutefois, une fois le dit dossier déposé, et en cas d’avis favorable, vous serez automatiquement enregistré sur les fichiers de la Banque de France. A partir de ce moment là, il sera presque impossible d’entamer une procédure de rachat de crédit. Par ailleurs cette procédure, bien que gratuite, est longue et complexe.

Rachat de crédit et surendettement

C’est pour cela qu’avant d’y avoir recours, on conseillera d’examiner la possibilité d’un rachat de crédit. En effet cette technique financière présente plusieurs avantages :

  • Le budget devient plus facile à gérer.
  • Les mensualités sont moins importantes et le taux d’intérêt est fixe.
  • Vous disposez d’une trésorerie plus importante à la fin du mois.
  • Vous pouvez éventuellement financer un nouveau crédit.

Aspects à prendre en compte avant de faire une demande de rachat de crédit.

Bien entendu, avant de faire une demande de rachat de crédit, il est important que vous analysiez avec soin votre situation financière. Et puis, il faut aussi que vous preniez en compte que le rachat de crédit suppose :

  • Une durée d’engagement rallongée.
  • Des frais supplémentaires comme les frais de dossiers et les indemnités de remboursement anticipé.

Quoi qu’il en soit, sachez que la Loi Lagarde oblige également les organismes prêteurs à communiquer de manière claire et transparente les termes du contrat de crédit. En pratique, vous devriez donc connaître avec précision le coût total de l’opération, avec une simulation type avant/après.