Home > Types de crédits > Crédit et obsèques : quelles aides et solutions de financement ?
Crédit et obsèques : quelles aides et solutions de financement ?

Crédit et obsèques : quelles aides et solutions de financement ?

Organiser des obsèques, vous le savez peut-être, cela peut coûter très cher. Donc, lorsque l’on a des revenus limités, le problème du financement des funérailles peut rapidement se poser. Existe-il des aides que l’on peut demander pour financer les obsèques d’un proche ? Est-il envisageable de demander un crédit pour cette raison ? Voyons toutes nos réponses à vos questions.

Qui est en charge du règlement des frais d’obsèques ?

solution de financement funérailles

C’est d’abord les revenus du défunt qui seront pris en priorité pour régler les frais d’obsèques. Ainsi, avec l’accord de ses héritiers, la banque peut débloquer des fonds pour régler les frais d’obsèques.

Le montant pouvant être prélevé pour régler des frais d’obsèques est limité. Il conviendra donc de se renseigner auprès de la banque du défunt. En effet les droits de succession pour les ayants droits sont clairement définis par la loi. Il n’est pas possible de ponctionner le compte du défunt indéfiniement, car les comptes seront gelés en dehors du règlement des funérailles.

Sachez qu’il faut également se renseigner sur tout type de contrat d’assurance obsèques, assurance vie, assurance décès, de contrat obsèques, ou de contrat de prévoyance à laquelle le défunt aurait souscrit. En effet, il faut correctement se renseigner pour pouvoir bénéficier d’un capital versé à des bénéficiaires désignés et qui pourrait couvrir les frais liés au service funéraire. Il faudra sans doute effectuer quelques démarches administratives afin de pouvoir bénéficier du versement d’un capital et ainsi régler le coût des prestations funéraires.

En revanche, dans le cas où le défunt ne dispose pas d’une somme suffisante sur son compte en banque, alors les héritiers pourront trouver des aides auprès de l’État.

Les aides prévues par l’État

En fonction de la situation de la personne décédée, il faudra s’adresser, soit à l’Assurance Maladie, soit à la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse.

L’assurance maladie

L’assurance maladie peut prendre en charge une partie du coût des obsèques dans les cas où le défunt :

  • a travaillé en tant que salarié dans les 3 mois précédent son décès
  • a été inscrit à pôle emploi et touchait une indemnité chômage au cours des 3 mois précédent son décès
  • percevait une pension ou une indemnité (accident, maladie, maternité, invalidité, etc.)

Le montant du capital décès s’élève aujourd’hui à 3 461 euros. Ce montant est revalorisé chaque année au 1er avril.

Pour recevoir cette aide, il convient de remplir un dossier auprès de la CPAM dont dépendait le défunt. Pour cela, il faudra remplir le formulaire correspondant, et joindre les pièces justificatives qui vous seront indiquées.

La Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse

Si la personne décédée était en retraite depuis plus de 3 mois, vous ne pourrez donc en aucun cas bénéficier du capital décès de l’Assurance Maladie. En revanche, vous pourrez demander une aide financière auprès de la CNAV.

Cette aide s’élève aujourd’hui à 2 286,74 euros. Pour en bénéficier, il vous suffira de présenter à la CNAV l’acte de décès de la personne ainsi que la facture des frais d’obsèques. En effet, il s’agira d’un remboursement : vous devrez donc toujours avancer les frais funéraires. Cette facture doit être établie au nom de la personne qui fait la demande de reboursement auprès de la CNAV.

La solution du crédit

Si aucune de ces solutions ne peut vous convenir, sachez qu’une entreprise de pompes funèbres ainsi que certains organismes de crédit peuvent vous proposer des crédits funérailles. Il s’agit de prêts à la consommation.

Ces prêts peuvent varier, comme tout crédit à la consommation de 200 à 75 000 euros.

Sachez que vous pouvez vous-même souscrire à un crédit pour vos propres obsèques. Vous aurez ainsi acquis et remboursé un certain capital qui servira à vos proches pour régler vos frais de funérailles.

Lorsque vous souscrivez à un prêt à la consommation, il faut impérativement vérifier vos capacités de remboursement. En effet, que cet argent soit destiné à des obsèques ou non, vous resterez obligé de rembourser ce crédit. Il ne faut donc pas prendre cette décision à la légère car ce crédit vous engage.

Attention également à bien comparer les offres. Pour avoir une offre qui vous convienne et qui soit réellement intéressante, il peut être utile de rencontrer plusieurs prestataires. Vous pourrez ainsi comparer les tarifs qui vous sont présentés.

La convention obsèques

aide financement obsèques

Il est tout à fait possible d’organiser soi-même ses propres funérailles. En effet, il peut paraître intéressant de préparer tout cela soi-même. Ainsi, vous ne ferez pas reposer ce poids sur vos proches déjà endeuilllés. En effet, les proches du défunt devront savoir ce que la personne souhaitait, avoir les moyens de régler la société de pompes funèbres, etc. Bref, organiser des funérailles peut être un véritable casse tête, d’autant plus lorsque l’on doit gérer le stress lié au deuil.

Il existe de nombreuses solutions pour vous aider à gérer tout cela. Par exemple, les conventions obsèques vous permettent de tout gérer en avance.

Vous pouvez par exemple décider d’octroyer un capital à une personne en particulier. La somme sera versée à cette personne, qui sera donc en charge de l’organisation des obsèques. Mais vous pouvez aussi effectuer toute l’organisation des funérailles en avance et ainsi avoir l’esprit tranquille. Ainsi, le choix de l’opérateur funéraire, du cercueil, de la pierre tombale, ou de l’urne, le fait de préférer l’inhumation ou la crémation, etc. vous revient intégralement.

Vous pourrez donc faire vos choix vous même, et décider du type de sépulture que vous souhaitez. Ainsi, vous aurez le choix de l’enterrement que vous souhaitez. Vous vous assurez ainsi que vos dernières volontés soient bel et bien respectées. De plus, cela vous permettra de soulager vos proches en leur évitant, le moment venu, de se heurter aux formalités d’organisation de vos obsèques.

Vous pourrez choisir à combien d’élèvera le capital. Vous pouvez choisir un capital relativement faible dès 1 000 euros ou au contraire dédier une grosse somme à vos funérailles. Sachez qu’en moyenne, le prix des funérailles s’élève entre 3 000 et 4 0000 euros.

Vous trouverez sur cette page toutes les informations relatives à la convention obsèques.

Sachez que, peu importe votre âge ou votre situation, n’importe qui peut effectuer une souscription à une convention obsèques, et décider des services funéraires qu’il souhaite.

Conclusion

En bref, lorsque l’on fait face au décès d’un proche, la dernière chose à laquelle on souhaite penser, c’est à l’argent. Pourtant, des funérailles, cela a un prix. Il faut donc en passer par cette étape. Heureusement, il existe certaines aides. Elles peuvent vous aider à régler les frais de funérailles, dans le cas où le défunt lui-même n’aurait pas les fonds suffisants. Vous pourrez donc vous adresser à l’Assurance Maladie ou à la CNAV en fonction du profil de la personne décédée.

Si aucune de ces solutions ne suffit, il vous sera possible de souscrire à un prêt à la consommation afin de régler les frais d’obsèques. Pensez à comparer les différentes offres.

La meilleure solution pour éviter à ses proches d’avoir à régler tous ces problèmes, c’est d’anticiper ce moment. Il est possible de souscrire à des contrats obsèques, des assurances obsèques, des contrats de prévoyance obsèques, ou encore des conventions obsèques, qui vous permettent d’anticiper vos funérailles. Souscrire à un contrat de ce type vous permet de vous constituer un capital garanti obsèques, qui sera versé à un bénéficiaire désigné. Vous pouvez même tout organiser tout en avance pour avoir l’esprit tranquille et alléger le chagrin de vos proches.