Faire un crédit a l’étranger quand on est français : souscription en ligne et fonctionnement

Vous envisagez de souscrire un prêt à l’étranger ? Ceci est aujourd’hui possible, car avec l’Union européenne, le marché des crédits s’est libéralisé. Contracter un crédit dans un pays étranger est une solution intéressante pour les personnes fichées à la Banque de France, recherchant un bien dans un autre pays ou souhaitant profiter de taux plus avantageux. Mais attention ! Il est essentiel de rester en conformité avec la loi en vigueur dans le pays en question.

Dans cet article, nous vous expliquons comment demander un prêt et comment contracter un crédit a l’étranger directement en ligne. Les avantages et les risques d’une telle souscription sont également expliqués afin que vous ayez toutes les informations entre les mains avant de prendre votre décision et de vous engager.

Découvrez aussi : crédit accepté à tous les coups : obtenir systématiquement son prêt conso !

Souscrire un prêt à l’étranger : une solution possible !

Faire un crédit dans un pays européen est une solution plus sûre que de le souscrire dans un pays hors Europe. De plus en matière de prêt, la législation européenne fut uniformisée afin de faire jouer la concurrence entre les différents organismes de crédit et établissements bancaires.

Avec la loi européenne, emprunter dans un pays de l’UE est donc peu risqué.

Si vous décidez d’emprunter dans un pays hors zone euro, n’oubliez pas de prendre en compte les taux de change.

En quoi consiste un prêt à l’étranger ?

Un interdit bancaire est une situation très bouleversante pour un foyer et celle-ci peut remettre en question les rapports avec son banquier, mais également avec tous les établissements bancaires français qui consultent le fichier national des incidents de remboursement. En effet, face à une situation financière difficile, les banques ne souhaitent généralement pas s’engager avec une personne désirant emprunter.

Heureusement, l’uniformisation du marché du crédit permet aux Français d’accéder aux prêts à l’étranger. Les banques étrangères n’ont pas accès au fichier national des interdits bancaires. Si vous souhaitez souscrire un crédit dans une banque étrangère, cette dernière recevra votre sollicitation comme n’importe quelle autre demande et vous fera bénéficier des conditions « classiques » du prêt.

Choisir de contracter un crédit à l’étranger donne également la possibilité de profiter de taux plus bas ou encore de durées de remboursement plus longues.

prêt à l'étranger

Lors de votre demande de crédit à l’étranger, la banque choisie vous demandera des pièces justificatives comme vos justificatifs de revenus et des garanties. Ces garanties peuvent être une personne qui se porte garant, une hypothèque sur le bien acheté ou une domiciliation de revenus (désormais possible dans l’espace SEPA de la zone euro).

Bon à savoir : pour les frontaliers, il est très simple d’aller voir un conseiller bancaire en Suisse, au Luxembourg ou encore en Belgique pour souscrire un prêt. Autre avantage de ces pays : la langue française est comprise, un point essentiel !

Qui peut faire un emprunt à l’étranger ?

En pratique, tout le monde peut contracter un prêt à l’étranger. Mais généralement, les personnes décident de franchir le pas pour les deux raisons suivantes :

  • Dans le cas d’une interdiction bancaire : le statut de « fiché à la Banque de France » ne permet pas d’obtenir un crédit dans une banque implantée en France. En effet, avant d’accorder un crédit, les établissements prêteurs consultent le fichier de la Banque de France : si la personne est fichée, ceci signifie que sa situation financière est difficile et qu’elle n’est pas solvable. Se tourner vers une banque étrangère pour faire sa demande de prêt malgré sa situation est la solution pour l’obtenir. En effet, l’établissement étranger n’a pas accès au fichier national des interdits bancaires et ne peut donc pas vérifier si la personne souhaitant emprunter est fichée ou non.
  • Les travailleurs frontaliers : il est très simple de se rendre sur place pour ouvrir un compte en banque. Une fois le compte ouvert, souscrire un prêt est très simple.

Contracter un crédit à l’étranger : des arguments solides

Comme expliqué, les banques étrangères n’ont pas accès au fichier national des interdits bancaires et dans certains pays, contracter un prêt permet de profiter de taux attractifs.

Pour le TAEG (taux annuel effectif global), celui-ci est issu d’une directive européenne. Il est donc facile de comparer les différentes offres proposées par les organismes et établissements bancaires européens. Avant toute souscription, n’hésitez donc pas à faire des recherches ou à vous rendre directement sur place afin de trouver le taux le plus attractif.

A noter : toutes les banques européennes doivent vous fournir avec l’accord de votre crédit une fiche européenne d’information standardisée qui recense les points essentiels de votre offre de crédit immobilier.

Mais attention aux risques des souscriptions de prêts à l’étranger !

Les taux de change

Si vous décidez d’emprunter dans un pays dont la monnaie n’est pas l’euro, le risque est non négligeable ! En effet, si la monnaie du pays prend de la valeur face à l’euro, vous aurez plus de mal à rembourser votre emprunt avec des revenus en euro.

Par exemple, si vous souscrivez un crédit en Angleterre, votre remboursement devra se faire en livres sterling, ce qui entraînera un taux de change variable, mais également une commission de change pouvant être conséquente.

Assurez-vous donc que l’organisme prêteur n’en profitera pas pour appliquer un taux de change à outrance.

Bien entendu, la monnaie étrangère peut aussi se déprécier. A vous de voir si vous souhaitez prendre ou non le risque.

Les arnaques

Si vous contractez un prêt à l’étranger, les risques d’arnaques existent bel et bien. Ne connaissant pas l’établissement prêteur ou n’ayant pas établi un contact direct avec un conseiller, l’emprunteur ne peut pas s’assurer de la fiabilité de l’organisme. Pour limiter les risques d’arnaques, il est donc important de prendre le temps de se renseigner et de se rendre sur place pour une première approche.

Les clauses spécifiques

Si dans les grandes lignes, la législation européenne est la même de partout, certaines clauses peuvent varier d’un pays à un autre. Là aussi, prenez le temps de vous renseigner !

Les autres pièges à déjouer

Faire un prêt à l’étranger, c’est s’engager dans une relation de confiance. Voici les pièges à éviter lors de la souscription de votre crédit hors France :

  • La barrière de la langue : le non-compréhension de votre interlocuteur peut être un vrai obstacle à la souscription de votre prêt. En ne comprenant pas la langue, vous risquez également de laisser passer un détail qui pourrait avoir toute son importance.
  • Toutes les banques étrangères ont chacune leurs propres conditions et exigences : ouverture de compte, dépôt important… Bien se renseigner est donc primordial !
  • Lors d’une demande de prêt, la banque doit vous demander de justifier votre identité et vos capacités de remboursement.

Comment emprunter dans un pays étranger ?

Les modalités et démarches varient d’un établissement à un autre.

faire un crédit à l'étranger

La première étape pour faire une demande de crédit à l’étranger est la constitution d’un dossier. La plupart du temps, il est nécessaire de joindre des pièces justificatives comme une pièce d’identité, ses bulletins de salaire, ses relevés de banque… Ces divers documents permettront à la banque d’analyser votre situation.

Pour s’assurer de votre solvabilité, les banques étrangères demandent également une garantie comme celles exposées ci-dessus.

Dans le cas d’un crédit à la consommation, comment souscrire ?

Pour bénéficier d’un crédit à la consommation à l’étranger, la première étape est l’ouverture d’un compte en banque dans la banque étrangère choisie. Une fois votre compte alimenté, vous pourrez faire votre demande de crédit. En revanche, il est nécessaire de disposer de garanties solides.

Vous devrez ensuite constituer votre dossier avec toutes les pièces justificatives demandées. Une fois votre dossier envoyé, il vous suffira d’attendre la réponse de l’établissement.

Où emprunter ?

Vous souhaitez emprunter à l’étranger, mais vous ne savez pas quel pays choisir ? Voici quelques idées :

  • La Belgique : option intéressante pour les frontaliers, la Belgique applique des taux compétitifs pour les prêts conséquents et moins attractifs pour les petites sommes.
  • Le Luxembourg : alternative aussi intéressante pour les personnes frontalières, le Luxembourg dispose d’un secteur financier performant.
  • La Suisse : même si la Suisse est plutôt un pays où l’on y dépose son argent, il est possible de souscrire un crédit. Mais vos garanties doivent être solides.
  • L’Espagne : les conditions d’octroi sont quasi similaires à celles de la France.
  • Andorre : les services bancaires de ce petit pays sont attractifs. De grandes banques européennes avec des taux intéressants y sont également implantées.

Comment choisir sa banque ?

Si vous souhaitez souscrire un crédit à l’étranger, plusieurs solutions s’offrent à vous pour trouver votre banque :

  • Vous déplacer directement sur place : c’est le moyen le plus efficace, car vous pourrez avoir un contact direct avec un conseiller de l’agence.
  • Internet : solution pratique, le web est une vraie mine d’informations et permet de trouver en quelques clics une banque intéressante. Certaines proposent même de contracter un prêt directement en ligne.
  • Faire appel à un courtier sur internet ou sur place : certains professionnels sont spécialisés dans les particuliers en interdit bancaire. Certains combinent cette spécialisation avec un savoir-faire dans la recherche de crédit à l’étranger.

Quel que soit le mode de recherche que vous choisissez, prenez votre temps !

Crédit a l’étranger pour français en ligne : comment faire ?

souscrire un prêt à l'étranger

Faire une demande de prêt en ligne auprès d’une banque étrangère est simple. Sur internet, vous pouvez avoir un aperçu sur les diverses offres proposées par les différents établissements bancaires étrangers. Vous pouvez ainsi les analyser dans les moindres détails et les comparer afin de trouver celle répondant à vos attentes et besoins.

En contractant un crédit à l’étranger en ligne, l’établissement prêteur vous demandera des justificatifs et toutes les garanties jugées utiles avant de vous prêter l’argent.

Conseils pour souscrire un crédit à l’étranger en toute sécurité

Comme vous avez pu le voir, il est possible de contracter un prêt dans un pays autre que la France. La souscription d’un crédit à l’étranger directement en ligne est également possible. Mais faire un prêt à l’étranger n’est pas sans risques. Pour vous aider à emprunter en toute sécurité, voici nos conseils :

  • Faites-vous traduire si vous ne parlez pas la langue du pays : que ce soit pour poser des questions à votre interlocuteur ou pour expliquer clairement vos attentes, ne pas parler la même langue est un vrai obstacle. Si vous n’êtes pas bilingue, faites-vous accompagner par un traducteur agréé.
Les ambassades de France à l’étranger disposent d’une liste de traducteurs agréés, ce qui vous assure un travail de bonne qualité.
  • Renseignez-vous sur les dispositions relatives aux consommateurs :
    • Le taux nominal : en France, vous pouvez caper le taux fixe pour qu’il ne dépasse pas un certain pourcentage. Dans certains pays européens, cette précaution n’existe pas. Renseignez-vous donc sur cette modalité.
    • Le temps de réflexion : si vous empruntez dans un pays étranger, vous disposez du délai Scrivener, qui laisse 11 jours entre l’acceptation du prêt et l’utilisation du montant mis à disposition.
  • Les difficultés : si vous ne remboursez pas votre prêt en euro, le taux de change sera variable et une commission de change, parfois élevée, sera appliquée. Renseignez-vous donc auprès de votre banque et vérifiez qu’elle n’applique pas un taux de change à outrance.

Souscrire un crédit à l’étranger est donc possible, mais non sans risque. Prenez le temps de choisir votre banque et de vous renseigner sur les différentes offres proposées par les établissements afin d’en choisir une répondant à vos attentes. Et n’oubliez pas de voire avec la banque la loi applicable, car la loi appliquée lors de la souscription d’un prêt est celle en vigueur dans le pays de l’établissement prêteur.