Le prêt intérimaire : comment obtenir un crédit en travail temporaire ?

En France, on compte près de 850.000 intérimaires et ce chiffre est amené à augmenter puisque Pôle Emploi enregistre une hausse de 1.2% en seulement une année. Pour beaucoup, ce statut s’impose comme unique solution de revenus. Alors que pour certains, le travail temporaire est un choix à part entière. Ils profitent en effet d’une plus grande liberté, se libérant de la relation employeur/employé et puis surtout, ils bénéficient d’un meilleur taux horaire.

Quoi qu’il en soit, l’instabilité financière qui accompagne le statut d’intérimaire rend difficile l’accès à un crédit. En effet, pour la plupart des banques, le travail temporaire est synonyme de prise de risque.

Découvrez le prêt personnel multi-projet Cetelem

En ce moment, bénéficiez de mensualités accessibles à tous !
Par exemple pour 7500 € empruntés, ne remboursez que 144€ /mois sur 60 mois.
Ne laissez pas passer cette occasion !
Faites tout de suite votre demande de crédit en ligne et obtenez une réponse de principe dans les minutes qui suivent.

Les 3 principaux organismes de crédit.

L’un des aspects déterminants pour obtenir un crédit lorsqu’on est intérimaire, c’est le choix de l’organisme de crédit ! Nous allons donc entrer dans le vif du sujet avec une brève présentation des offres de crédit les plus compétitives du marché. S’agissant de banques en ligne, leur principal avantage est que vous pouvez obtenir une réponse de principe de manière immédiate, simplement en remplissant un bref questionnaire que vous trouverez sur leurs pages web respectives.

#1. Cetelem.

Vous connaissez certainement Cetelem, la banque en ligne du BNP Paribas. Nous aimons recommander cet organisme car il combine savoir-faire et taux compétitifs. Deux qualités que l’on recherche tous ! D’ailleurs nous lui avons dédié un article complet : Notre avis au sujet de Cetelem.

La marque a vu le jour en 1957 et compte aujourd’hui avec plus 27 millions de clients à travers le monde. En France, le petit bonhome vert a la côte puisqu’il serait l’organisme de crédit préférés des Français. Il faut dire que son offre phare, le prêt personnel multi-projet, est particulièrement intéressante. En effet, vous pouvez demander jusqu’à 75.000€ remboursables sur 84 mois.. Avec cet argent, vous pouvez aussi bien financer l’achat d’une voiture que des travaux de rénovation ou des vacances. Quoi qu’il en soit, aucun justificatif ne vous sera demandé. Vous pourrez donc utiliser votre emprunt comme bon vous semble.

En plus, en ce moment, Cetelem vous propose de petites mensualités qui s’adaptent à tous les budgets ! Un gros plus lorsqu’on cherche un crédit et que l’on est intérimaire.

#2. Cofidis.

On poursuit avec un autre organisme de crédit que nous avons l’habitude de recommander. D’ailleurs, nous lui avons également dédié un article complet : Notre avis au sujet de Cofidis. N’hésitez pas à le consulter si vous souhaitez connaître l’ensemble des offres de cette banque en ligne de renom.

Cofidis est la filiale en ligne de la caisse fédérative le Crédit Mutuel. Créé en 1982 à l’initiative du catalogue les 3 Suisses, cet organisme jouit aujourd’hui d’une excellente réputation. Son service client fût en effet élu Service Client de l’Année 6 fois consécutives et ces taux d’intérêts régulièrement classés parmi les plus bas du marché. En effet pour un montant situé entre 10.000€ et 20.000 remboursable sur 48 mois, Cofidis vous propose un TAEG fixe de 3.3 %. Sachant que la concurrence propose des taux qui rôdent autour des 4%, on comprend pourquoi Cofidis est l’un des leader de son marché !

Lorsque l’on cherche un crédit et qu’on est intérimaire, il est difficile d’obtenir des taux aussi bas ! Profitez-en et faites tout de suite une demande de prêt en ligne.

#3 Cashper.

Pour venir compléter ce panorama, nous avons choisit de vous présenter Cashper, un organisme de crédit crée en 2015. Relativement récent donc, mais vue la flexibilité de ses offres, nous avons pensé qu’un intérimaire à la recherche d’un crédit pouvait être intéressé ! Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre article dédié : Notre avis au sujet de Cashper.

Cashper propose des crédits accessibles à tous, quelle que soit votre situation professionnelle. Que vous soyez intérimaire, chômeur ou à la retraite. Et dans certains cas, même si vous êtes fiché sur les registres de la Banque de France.

Si Cashper peut se permettre d’octroyer des crédits aux chômeurs et aux interdits bancaires, c’est parce qu’il ne prêt que des petites sommes d’argent. En effet ses offres concernent des montants inférieurs à 1000 €. Il s’agit tout de même d’une solution intéressante si vous avez besoin d’un surplus de trésorerie ponctuel. D’autant que la seule condition d’accès est de percevoir des revenus supérieur à 800 € mensuels. Il s’agit donc d’un crédit compatible avec le RSA.

Obtenir un crédit lorsqu’on est intérimaire : pourquoi c’est compliqué ?

Malgré sa mauvaise réputation, le travail temporaire présente quelques avantages. Entre autre celui d’une plus grande flexibilité ainsi qu’un taux horaire plus élevé. Néanmoins pour beaucoup, intérim est synonyme de précarité. Et pour les banques, de profil à risques.

Crédit et prêt intérimaire.

Car comme vous le savez, le futur économique des intérimaires est incertain. Peut-être qu’aujourd’hui et depuis un mois vous obtenez des missions régulièrement. Mais demain ? Peut-être que depuis quelques temps vous cumulez les heures de travail et qu’à la fin du mois, vous gagnez largement plus que le SMIC. Mais demain ? Vous êtes en bonne santé et vous n’avez jamais eu de problème. Mais demain ?

Alors oui, c’est une manière bien pessimiste de voir les choses. Mais les banques ne peuvent pas se permettre de prendre le moindre risque. Elles veulent – et ont l’obligation – de s’assurer de la solvabilité de l’emprunteur. C’est pour cela qu’avant d’octroyer un crédit elles demandent :

  • Les trois dernières fiches de paie. Afin de vérifier la présence de revenus fixes.
  • Les derniers relevés bancaires. Pour connaître la manière dont vous gérez votre budget. Si vous êtes régulièrement à découvert ou si vous avez pu constituer une épargne.
  • Et puis tous les documents type : carte d’identité, justificatif de domicile etc.

Par ailleurs la banque vérifiera vos antécédents bancaires, c’est à dire si vous êtes inscrit sur les fichiers de la banque de France. Ce point est discriminatoire, aucune banque ne prête des sommes supérieurs à 200 € aux personnes qui figurent sur ces registres. Vous pouvez lire notre article : Quel crédit en ligne pour interdit bancaire si vous souhaitez en savoir plus.

Obtenir un crédit lorsqu’on est intérimaire : les clés pour un bon dossier.

Quoi qu’il en soit, vous l’aurez compris, la principale difficulté pour un intérimaire qui souhaite obtenir un crédit, c’est la preuve de sa stabilité financière. Mais nous allons voir qu’en montant un dossier solide, il est possible de démontrer votre solvabilité à la banque, même sans CDI.

Bon à savoir ... Bon à savoir ...
Il n’existe aucun organisme de crédit sans justificatif. Si vous en rencontrez un, fuyez car il s’agit sans aucun doute d’une arnaque. La seule exception concerne les montants qui ne dépassent pas les 200 €. Ces mini-prêts n’étant pas considérés comme des crédits à la consommation, ils ne sont pas régulés par la loi et ce ne sont donc pas soumis aux conditions éligibilité obligatoires.

Définissez votre projet.

Pour commencer, il est très important que vous ayez un projet définit en tête. Trouver le bon équilibre entre montant emprunté et durée de remboursement est la condition sine qua none pour que l’opération soit à votre avantage. Et puis, c’est aussi une manière de vous assurer que votre demande soit en relation avec votre situation financière et ainsi optimiser vos chances d’acceptation.

Monter son dossier pour un prêt lorsqu'on est intérimaire.

En effet pour prendre leur décision les banques utilisent un indicateur que l’on appelle « taux d’endettement« . Il s’agit tout simplement de la somme de vos charges divisée par vos revenus, le tout, multiplié par 100. Ce n’est pas officiel et cela peut varier en fonction des établissements, mais généralement si ce taux dépasse les 33%, il y a peu de chances pour que la banque accepte de vous faire un prêt.

N’hésitez pas à faire plusieurs simulations en ligne avant de soumettre votre demande. Cela vous permettra d’avoir une idée précise de vos charges. Et donc de votre taux d’endettement. Ajustez votre projet pour que celui-ci soit le plus faible possible. D’une façon générale, vous aurez plus de chances d’obtenir un crédit en étant intérimaire si vous demandez une petite somme étalée sur une longue période.

Démontrez votre stabilité financière par tous les moyens.

Comme nous le disions un peu plus tôt, le principal inconvénient du travail temporaire est l’instabilité financière qui lui est associée. Néanmoins, il est possible de démontrer aux banques que vous êtes parfaitement solvable. Pour cela, il faut savoir mettre en avant vos atouts :

  • Si vous êtes intérimaire depuis plusieurs années, misez sur votre ancienneté. Vous montrerez à la banque que vous avez de l’expérience dans le travail temporaire, ce qui est un plus.
  • De même, si vous êtes spécialisé dans un secteur en particulier ou que vos missions se concentrent au près d’une ou deux entreprises.
  • Réunissez vos contrats et montrez qu’il ne s’écoule pas ou peu de temps entre chaque mission. Si vous avez pu constituer une épargne, dîtes-le ! Cela montre que vous avez une bonne gestion de votre budget.
  • Ou si vous êtes propriétaire, car c’est un autre signe de bonne santé financière.
  • Pensez également à faire votre demande de crédit au bon moment : pendant que vous êtes en mission et que les contrats s’enchaînent sans délai.

Bref, vous l’aurez compris, il s’agit de montrer à la banque que vous n’êtes pas situation de précarité. Et mieux : que votre situation n’est pas bien différente de celle d’une personne sous CDD. Ce qui augmente vos chances d’obtenir un crédit tout en étant intérimaire.

Pensez au co-emprunteur !

Si vous êtes dans l’impossibilité de démontrer une certaine stabilité financière, il vous reste la solution du co-emprunteur. Le plus souvent il s’agit du ou de la conjoint(e), mais vous pouvez demander à n’importe quelle personne : un membre de votre famille, un(e) ami(e) ou une connaissance.

Crédit intérimaire : comment faire ?

Cette personne aura les mêmes droits et obligations que vous. La banque examinera donc son dossier en qualité d’emprunteur, ce qui vous permettra d’obtenir plus facilement un prêt, tout en étant intérimaire. Assurez-vous simplement de son profil financier : CDI, aucun fichage à la Banque de France, pas de dettes etc.

Et puis, adressez-vous à une personne de confiance ! Car, comme nous le disions, cette personne aura exactement les mêmes droits et les mêmes obligations que vous. Autrement dit, vous partagez cette dette ainsi que les conséquences en cas de non-remboursement.

Où faire votre demande de prêt intérimaire ?

Vous pouvez faire votre demande de crédit auprès de n’importe quel organisme. Ceux que nous avons cité en début d’article : Cetelem, Cofidis et Cashper vous offrirons d’excellents taux. Néanmoins comme n’importe quel établissement financier, ces banques vous exigeront certaines garanties de solvabilité. Si votre demande n’est pas acceptée, sachez qu’il existe une association spécialement créée pour les intérimaires.

Le FASTT (Fond d’Action Sociale du Travail Temporaire) a été mit en place par les grandes agences intérim (Adecco, Randstad, Manpower et Adia) afin de permettre à leurs salariés d’avoir accès aux offres de prêt. Les conditions d’éligibilité s’adaptent ainsi à votre situation, ce qui augmente vos chances d’obtention de crédit en étant intérimaire.

Plusieurs formules de financement sont proposées. Depuis les crédits auto jusqu’au prêt immobilier, en passant par le prêt personnel. Pour pouvoir y prétendre, il vous suffit d’être en mission au moment de la demande et d’avoir un certain nombre d’heure travaillé à votre actif. De l’ordre de 450 h sur les 12 derniers mois travaillés, selon le type de prêt et le montant demandé.

Toutefois, avant de faire votre demande de crédit intérimaire, renseignez-vous auprès des organismes dont nous avons parlé en début d’article. En effet, si les conditions d’éligibilité du FASTT sont plus flexibles que la moyenne, les taux d’intérêt pratiqués, eux, sont plus élevés !