Donnons les moyens aux Français de consommer davantage d’équitable

Plateforme pour le Commerce Equitable
> Donnons les moyens aux Français de consommer davantage d’équitable

Publié le mercredi 17 mai 2017

Seuls 35% des Français se demandent qui produit les aliments et les boissons qu’ils consomment

A l’occasion de la 17ème Quinzaine du Commerce Equitable (du 13 au 28 mai 2017), les acteurs de commerce équitable se mobilisent. Un sondage OpinionWay pour Max Havelaar France révèle que 77% des Français aimeraient être assurés que les aliments et les boissons qu’ils consomment ne sont pas produits dans des conditions d’exploitation. Pourtant, seuls 35% d’entre eux se demandent « qui les produit » au moment de faire leurs courses. Ils sont également 75% à ne pas se sentir suffisamment informés sur la rémunération et les conditions de travail des producteurs. Aujourd’hui, les acteurs de commerce équitable, réunis au sein de Plate-Forme pour le Commerce Equitable (PFCE) interpellent les pouvoirs publics, mais aussi les entreprises pour qu’ils accompagnent davantage les changements des modes de consommation des Français.

Oui le commerce équitable est l’affaire de tous !

Les Français veulent consommer responsable, ils adhérent aux valeurs du commerce équitable et voient même dans ce mode de consommation un acte citoyen (79% selon OpinionWay) et un mode de consommation à privilégier pour l’avenir de la planète (78%). Cependant ils sont seulement 26% à penser à la rémunération des producteurs en faisant leurs courses. Conscients des enjeux, mais pas toujours de l’impact de leur consommation, que faut-il pour que la consommation responsable et plus précisément, celle de produits équitables, devienne un engagement et un réflexe ? Pour que les enjeux clés de la production s’inscrivent pleinement dans le quotidien des Français ?

L’acte d’achat reste encore aujourd’hui centré sur des notions personnelles de bien-être et de plaisir, souvent parce que les marques en font l’information majeure pour valoriser leurs produits. Alors que les Français sont aujourd’hui prêts à payer un produit plus cher pour un produit qui garantit des conditions de travail et une rémunération juste pour les producteurs (68%), qu’attendent les industriels et les distributeurs pour mieux informer les consommateurs sur l’importance d’une meilleure rémunération des producteurs ? Certaines marques engagées l’ont bien compris et utilisent cet engagement d’un meilleur partage de la valeur comme un levier de différenciation sur leur marché. Quand une offre de produits vertueuse et la sensibilisation des consommateurs est au rendez-vous, tout le monde est gagnant !

« Le sort des producteurs agricoles d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie peut paraitre éloigné de nos préoccupations quotidiennes, mais des produits tels que le café, le thé ou le chocolat font partie de notre consommation de tous les jours. Ces produits sont le fruit du travail de petits producteurs. Or ¾ des personnes qui souffrent de la faim dans le monde sont des paysans ou des travailleurs agricoles dans les pays en développement.

Choisir des produits issus du commerce équitable, notamment labellisés Fairtrade/Max Havelaar, contribue à changer cette situation. C’est en prenant conscience du fait que derrière chaque produit qu’ils achètent il y a un producteur, que les Français pourront changer leurs habitudes (petit à petit et à leur rythme). » explique Emilie Sarrazin-Biteye, Présidente de Max Havelaar France.

Soutenir et accompagner la consommation de produits équitables

Parce que nous sommes convaincus que seule une mobilisation de l’ensemble des acteurs peut favoriser un réel « changement d’échelle » de la consommation responsable et que le citoyen a besoin d’être accompagné dans ses choix de consommation où qu’il soit (au bureau, au supermarché, dans son café, à l’école...). Il est temps que les pouvoirs publics mais aussi les entreprises s’engagent pour une meilleure accessibilité de l’offre équitable. La consommation responsable doit pouvoir s’adresser à tous, et dépasser le cercle des initiés et des convaincus.

Vers un 2ème plan national en faveur du commerce équitable

En ce moment d’engagement, la Plate-Forme pour le Commerce Equitable souhaite la mise en place de mesures concrètes, telles que l’intégration des produits équitables dans les cantines scolaires ou encore, une politique d’éducation à la consommation durable et équitable dès l’école primaire.

Julie Stoll, Déléguée Générale de la PFCE, se réjouit que 80% des Français considèrent que les enjeux du commerce équitable concernent autant les producteurs français que ceux des pays en développement. « L’équité dans les relations commerciales doit devenir un sujet majeur pour le nouveau gouvernement. Le commerce équitable est un outil formidable pour garantir des conditions de vie décentes aux producteurs dans le respect de l’environnement. Nous demandons la mise en place d’un 2ème plan national en faveur du commerce équitable, pour accompagner le changement d’échelle de la consommation équitable et soutenir l’engagement des entreprises qui se mobilisent ».

Des entreprises engagées dans la généralisation d’une offre durable et équitable

En complément de ces mesures politiques, Max Havelaar France rappelle que les entreprises ont un rôle fondamental à jouer pour soutenir le passage à l’acte vers une consommation plus durable ; bien que les entreprises aient déjà fait de réels progrès dans ce domaine. Elles occupent une place prépondérante au cœur de la consommation et sont capables d’actionner des leviers de changements puissants. Elles peuvent s’engager, par exemple, à proposer une gamme plus large de produits équitables, mais également à intégrer l’équitable dans leur politique d’achat interne. Les distributeurs, de leur côté, peuvent améliorer davantage la visibilité en rayon pour informer, accompagner et sensibiliser le plus grand nombre.

« L’étude révèle que 79% des Français ne se sentent pas suffisamment informés. L’ensemble des membres du secteur, les prescripteurs, ainsi que les médias devons tous nous mobiliser davantage pour rétablir le lien entre producteurs et consommateurs. Pour faire de la consommation équitable une habitude accessible à toutes et tous, ne faudrait-il pas favoriser la rencontre des produits, que ce soit par une meilleure convergence entre l’offre et les besoins des consom’acteurs ? Ou bien par la multiplication des lieux de consommation ? Qui dit convergence, dit davantage d’engagement de la part des entreprises ! La balle est donc dans le camp de chacun d’entre nous, consommateurs, distributeurs, marques, producteurs : il est temps de réagir ensemble et d’agir chacun à notre niveau pour plus d’équité dans notre société ! » poursuit Emilie Sarrazin-Biteye.

Une mobilisation citoyenne pour transformer les modes de consommation

61% des Français déclarent vouloir consommer plus équitable. Les acteurs du secteur se mobilisent pendant cette 17ème Quinzaine du Commerce Equitable pour accompagner tous ceux qui veulent aller plus loin. Plus de 600 évènements organisés par les milliers de bénévoles du secteur, partout en France, sont autant d’occasions de découvrir le commerce équitable, ses produits et ses avantages pour les producteurs et pour l’environnement. Retrouvez l’essentiel du programme sur : www.mouvement-équitable.org

Méthodologie :
Echantillon de 1051 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitue selon la méthode des quotas, au regard des criteres de sexe, d’age, de categorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.
L’échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview).
Les interviews ont été réalisées les 5 et 6 avril 2017.


Voir en ligne : En savoir plus ?

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Valéria Rodriguez (Max Havelaar France)

Mélanie Veillaux (PFCE)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux