Obtenir un prêt en étant interdit bancaire, ou comment avoir un crédit quand on est inscrit au FCC ?

Etre interdit bancaire ne signifie pas forcément être exclu du système bancaire. En effet, cette sanction qui punit les personnes qui émettent des chèques en bois n’est pas toujours aussi restrictive qu’il n’y paraît. Pour autant, si vous êtes interdit bancaire et que vous souhaitez obtenir un prêt, c’est possible. En effet, c’est la loi : toute personne peut faire une demande de prêt, quelle que soit sa situation financière. La seule condition à laquelle doivent de plier les établissements financiers est l’obligation de vérifier la solvabilité de l’emprunteur.

Autrement dit, il n’est pas possible d’obtenir un prêt personnel sans justificatif de salaire. En revanche, un interdit bancaire qui peut garantir son remboursement pourra lui, accéder au prêt personnel.

Crédit pour interdit bancaire : qu’est-ce qu’un interdit bancaire ?

Avant de nous pencher sur la notion de crédit pour interdit bancaire, rappelons brièvement ce que cela signifie.

Comme expliqué dans l’introduction, l’interdit bancaire sanctionne les personnes qui émettent un chèque sans provisions. Cette décision est généralement prise par la banque mais peut également être prononcée par un juge. L’intéressé sera informé de sa nouvelle situation via un courrier.

A partir du moment où vous êtes interdit bancaire, vous ne pouvez bien évidement plus émettre aucun chèque. Néanmoins, vous pourrez conserver votre carte bancaire, même si votre banque pourra également appliquer certaines conditions concernant son utilisation.

Au-delà de ces restrictions, l’interdiction bancaire signifie également que :

  • Vous serez inscrit au FCC. Le FCC, pour Fichier Central des Chèques, est une base de données tenue par la Banque de France qui liste les personnes qui n’ont plus le droit d’émettre de chèques ou d’utiliser une CB.
  • Votre numéro de compte sera inscrit au FNCI : Fichier National des Chèques Irréguliers qui est une autre base de données tenue par la Banque de France qui liste les personnes qui ont émis des chèques en bois.

Ces registres peuvent être consultés par les établissements financiers en ce qui concerne le FCC et par les commerçants dans le cas du FNCI.

Bon à savoir Bon à savoir
L’inscription à ces registres peut durer 5 ans maximum. Il est possible de diminuer cette durée en payant les dettes contractées.

Concrètement, cela signifie que si vous faîtes une demande de crédit pour interdit bancaire, l’établissement financier auquel vous ferez cette demande sera forcément au courant de votre situation.

Comme vous pouvez vous l’imaginer, cela peut influencer négativement la décision du dit établissement financier.

Les conditions d’éligibilité exigées par les banques.

Les conditions de prêt sont régulées par la loi – le Code de la Consommation – afin d’endiguer le risque de surendettement. En ce sens, les banques ont l’obligation légale de vérifier la solvabilité de l’emprunteur. C’est pour cela qu’avant de vous octroyer un crédit -même en ligne – la banque vous demandera certaines garanties de remboursement telles que :

  • Une situation professionnelle stable au moyen d’un CDI. Même s’il est possible, dans certains cas, d’obtenir un crédit avec un CDD.
  • Des revenus suffisants pour assurer le remboursement de la créance. On vous demandera vos 3 derniers bulletins de paie. La banque pourra ainsi calculer votre taux d’endettement, qui ne devra pas dépasser les 33%.
  • Vos antécédents bancaires, au moyen de vos derniers relevés de comptes ainsi que votre historique et éventuelles inscriptions sur les fichiers de la Banque de France.

Comme vous l’aurez compris, la banque souhaite simplement s’assurer qu’elle sera remboursée. En ce sens, plus le montant du crédit sera important et étalé dans le temps, plus elle aura tendance à être exigeante. Toutefois, comme nous allons tout de suite le voir, dans certains cas vous pouvez tout de même obtenir un crédit en ligne en étant interdit bancaire.

Prêt pour interdit bancaire : comment s’y prendre pour l’obtenir ?

Tout le monde peut faire une demande de prêt. Il existe des solutions pour obtenir un crédit à la consommation sans CDI, il existe des prêts pour les chômeurs, des prêts pour les étudiants… Bref, pour chaque situation il y a une solution.

crédit pour interdit bancaire

Mais attention ! Même si tout le monde peut faire une demande de prêt, la banque est libre d’accepter ou non le dossier de l’emprunteur. Le but de la législation étant d’endiguer le surendettement, les établissements financiers sont tenus de vérifier la solvabilité de l’emprunteur.

Voyons les options qui s’offrent à l’interdit bancaire qui a besoin d’un crédit.

Le crédit hypothécaire

Vous l’aurez compris, pour pouvoir obtenir un crédit lorsqu’on est interdit bancaire, il faut monter un dossier solide. Pour cela, il s’agit de présenter des garanties de remboursement qui feront contrepoids avec le profil du mauvais payeur que l’on associe aux interdits bancaires.

Dans le cas où l’interdit bancaire est propriétaire d’un bien immobilier, il peut alors recourir au crédit hypothécaire. Concrètement, cela signifie que l’emprunteur garantie le remboursement de son prêt par son bien, lequel deviendra la propriété de la banque en cas de non-paiement. Ce type de garantie est l’une des plus stables aux yeux de la banque et les chances d’obtenir un crédit, même en étant interdit bancaire sont importantes.

Une fois accepté, le crédit hypothécaire permet au bénéficiaire de disposer de l’argent comme bon lui semble, comme il le ferait dans le cas d’un prêt personnel. Toutefois attention, hypothéquer un bien immobilier n’est pas anodin. Surtout s’il s’agit de la résidence principale.

Attention ! Attention !
Le crédit hypothécaire est la cause principale de la crise financière de 2007 à 2010 où plusieurs sociétés de crédit au logement ont fait faillite suite à la dévalorisation du marché de l’immobilier.

Le rachat de crédit

La plupart du temps, qui s’expose à l’interdiction bancaire est locataire et ne pourra donc pas avoir recours au crédit hypothécaire. Dans ce cas, tant qu’il figure sur les registres de la Banque de France alors la demande de crédit sera compliquée.

Toutefois, il existe un moyen de régulariser une situation financière trop lourde, en faisant une demande de rachat de crédit. Concrètement, cela revient à substituer plusieurs dettes à court terme pour une seule dette sur le long terme. L’avantage est que les mensualités seront moins importantes, puisque la durée de remboursement sera prolongée.

Il ne s’agit pas d’un crédit pour interdit bancaire à proprement parler, toutefois cette alternative permet d’alléger les charges et donc d’augmenter la part allouée aux dépenses autres que celles du remboursement de dettes.

Le crédit renouvelable

Enfin, dernier type de crédit auquel un interdit bancaire peut prétendre : le crédit renouvelable. Il ne sera certainement pas accepté par la banque mais peut éventuellement l’être par une grande enseigne.

En effet on trouve ce type de prêt dans les magasins qui proposent de régler les achats à crédit. Il s’agit souvent de supermarchés, mais de nombreuses enseignes d’électroménager proposent également cette option. Les conditions d’octroi étant généralement flexibles. Il s’agit de l’une des alternatives les plus prisées par les interdits bancaires.

Concrètement, le crédit renouvelable met à disposition de l’emprunteur une certaine somme d’argent, laquelle ne sera jamais supérieure à 3000 €. Chaque fois qu’il pioche dans cette réserve, il est soumis à des échéances de remboursement ainsi qu’à un taux d’intérêt. On dit que ce crédit est renouvelable car ce remboursement permet de reconstituer le capital de départ, lequel peut de nouveau être utilisé.

Mais il faut faire attention car derrière ce système alléchant se cache un risque de surendettement important. En effet ce type de crédit demande une très bonne gestion de budget. En effet, en cas d’impayé, le taux d’intérêt appliqué est très élevé.

Note Note
Attention !

Selon une étude menée par la Banque de France, le crédit renouvelable est la cause de 82% des cas de surendettement.

Le crédit pour interdit bancaire en ligne

Selon le montant, la nature du crédit et le type de garantie apportée, vous pouvez obtenir un crédit en ligne avec un interdit bancaire. Les options proposées sont :

  • Le prêt hypothécaire
  • Le crédit renouvelable
  • Le mini-prêt
Le saviez-vous ? Le saviez-vous ?
Le Mini-Prêt

Les conditions de crédit sont régulées par le Code de la Consommation. Mais il faut savoir que seules les sommes supérieurs à 200 € sont considérées comme des prêts. Autrement dit, les mini-crédits ne sont pas soumis aux exigences des conditions d’éligibilité. Cela veut dire que non-seulement il s’agit d’un crédit en ligne accessible en cas d’interdit bancaire. Mais en plus que vous pourrez obtenir rapidement cet argent.

Les principaux organismes de crédit en ligne

Attention ! Les organismes ne pratiquent pas toujours le crédit pour interdit bancaire.

Un aspect important d’un crédit, que l’on soit interdit bancaire ou non, c’est le choix de la banque en ligne. Pour vous aider, nous vous avons préparé une brève description des organismes vers lesquels vous pouvez vous diriger.

L’avantage, c’est qu’il vous suffit de remplir un rapide formulaire (disponible sur leur page web) pour recevoir une réponse de principe immédiate. Et de cette manière, vous ne perdez pas de temps dans votre recherche de crédit en ligne pour interdit bancaire.

#1. Cetelem

La marque du BNP Paribas est présente sur le marché depuis 1957. Aujourd’hui, elle est présente dans plus de 30 pays et compte quelques 30 millions de clients. Nous lui avons dédié un article entier, n’hésitez pas à le consulter si vous souhaitez en savoir plus sur ce géant de la finance : Notre avis concernant Cetelem.

Cette banque en ligne offre de nombreux produits : crédits renouvelables, prêts personnels et crédits affectés en tous genres. Les prêts proposés vont de 500 € à 75.000 € remboursables jusqu’à 84 mois. Le TAEG dépend du montant que vous souhaitez emprunter et la durée de remboursement, mais ils figurent parmi les plus bas du marché.

D’ailleurs en ce moment Cetelem offre des crédits aux mensualités particulièrement accessibles, à moins de 150 € /mois. Comme nous le disions, il vous suffit de compléter un bref questionnaire et vous recevrez une réponse de principe dans les minutes qui suivent. 

organisme de crédit pour interdit bancaire

Si vous êtes interdit bancaire, Cetelem peut accepter votre demande de crédit. Ceci dépend de votre dossier.

 

#2. Cofidis

Autre organisme chevronné du secteur : Cofidis. Filiale de la caisse fédérative Crédit Mutuel, vous connaissez sans aucun doute cette célèbre banque en ligne au slogan accrocheur. Si toutefois vous souhaitez en connaître d’avantage, vous pouvez consulter notre article dédié : Notre avis au sujet de Cofidis.

Comme la majorité des organismes de crédit, Cofidis vous propose toutes sortes de crédits. Du crédit renouvelable au prêt personnel, les solutions de financement ne manquent pas ! Quoiqu’il en soit, vous pouvez réaliser autant de simulations que vous le souhaitez jusqu’à trouver le crédit qui vous convient le mieux.

Cofidis propose en ce moment un TAEG fixe qui défie toute concurrence, à seulement 3,3 % ! Valable pour tout prêt compris entre 10.000 et 20.000 € sur 48 mois. Profitez-en ! 

Cofidis ne pratique pas le crédit pour les interdits bancaires.

 

#3. Cashper

Pour compléter notre trio de tête, nous avons choisit de vous présenter Cashper. Cet organisme de crédit en ligne vous convient particulièrement si vous êtes interdit bancaire car il se spécialise dans les mini-prêts. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre article : Notre avis au sujet de Cashper.

Cashper ne propose que des crédits dont le montant est inférieur à 1000 €. Ce qui lui permet d’appliquer des conditions d’éligibilité plus flexibles que la moyenne. Par exemple le revenu minimum exigé pour pouvoir emprunter est de 800 €/mois. Il s’agit donc d’un crédit accessible lorsqu’on touche le RSA. Ainsi qu’un prêt pour intérimaire. Quant aux conditions d’octroie, il vous suffit de résider en France et d’être âge de plus de 21 ans.

En plus de proposer des crédits en ligne accessibles en cas d’interdit bancaire, Cashper propose également un crédit 1000 euros immédiat. En effet, il est possible de recevoir vos fonds sous 24h. 

Si vous êtes interdit bancaire, vous pouvez faire une demande de crédit chez Cashper.

 

Que faire si ma demande de prêt pour interdit bancaire est refusée ?

Comme vous le savez, les banques ne sont pas obligées d’accepter votre demande de prêt, et ce, quelle que soit votre situation. Toutefois, il existe plusieurs organismes de crédit pour interdits bancaire auxquels vous pouvez vous adresser.

Le micro-crédit

Si la somme dont vous avez besoin est inférieure à 3000 € alors vous pouvez vous tourner vers deux types de micro-crédit :

  1. Le crédit renouvelable qui se présente sous forme de carte de crédit et peut-être délivré par un magasin.
  2. Le mini prêt qui concerne les sommes inférieurs à 200 € qui vous pouvez emprunter depuis internet.

L’avantage est que cette forme de crédit est facilement octroyée car les conditions requises sont inclusives. Toutefois, les taux pratiqués se trouvent parmi les plus chers du marché.

Attention Attention
Le crédit renouvelable est l’une des premières sources d’endettement des ménages. Il requiert une excellente capacité de gestion de budget.

Le prêt social

Pour les personnes qui se trouvent en difficultés financières, il existe le prêt social. Accordé pour un montant maximum de 5000 €, il s’adresse à ceux qui ont un faible revenu et une situation professionnelles instable. En ce sens le prêt social peut-être une alternative pour ceux ayant besoin d’un crédit conso sans justificatif de salaire, comme pour ceux qui sont interdit bancaire.

Notez cependant que ce prêt est accordé en cas de dépense justifiée. Comme la réparation d’un véhicule pour se rendre au travail, le financement d’une formation, des soins médicaux …

Le prêteur sur gage

Si votre banque refuse de vous accorder un prêt à cause de votre interdit bancaire, alors vous pouvez vous tourner vers le prêteur sur gage. Pour pouvoir emprunter de l’argent, vous devrez laisser un bien en caution. Vous pourrez le récupérer une fois que vous aurez remboursé la somme prêtée ainsi que les intérêts liés.

Le crédit de particulier à particulier pour interdit bancaire

Enfin, sachez qu’il existe des plateformes qui mettent en relation emprunteurs et prêteurs entre particuliers. Cela ne veut pas dire qu’il ne faudra pas démontrer votre solvabilité et monter un dossier solide.

N’importe qui peut accéder au FNCI et savoir si vous êtes interdit bancaire.

Faîtes toutefois attention a bien choisir votre plateforme car il existe de nombreuses arnaques au crédit sur la toile. Pour savoir si un organisme est légitime, consultez l’ORIAS. Ce registre liste tous les établissements habilités à prêter de l’argent.

Important Important
Ne versez jamais de l’argent avant d’avoir obtenu le prêt. Certains organismes illicites prêtent de l’argent à condition de recevoir un apport. C’est une pratique illégale et il s’agit sans aucun doute d’une arnaque.

Crédit pour les chômeurs : comment faire ?

Si vous êtes chômeur ou interdit bancaire, vous pouvez obtenir un crédit d’un montant égal ou inférieur à 200 €. Les conditions d’éligibilités sont nettement plus flexibles pour ce type de prêt. En plus, vous pourrez recevoir vos fonds en moins de 24 h.

Pour cela il faudra vous adresser à un organisme spécialisé dans le mini-prêt, comme c’est le cas de Cashper. Mais sachez d’ores et déjà que cet organisme peut vous délivrer un crédit, même en étant chômeur ou interdit bancaire. En effet, il vous suffit de prouver des revenus supérieurs à 800 € /mois.

Ce type de financement s’adresse donc aux personnes qui ont un faible revenu, comme les chômeurs ou ceux qui perçoivent le RSA.

Et puis, Cashper propose également un crédit de 1000 € immédiat. Moyennant un premier prêt de 200 €, vous pourrez en effet accéder à l’offre Plus qui permet d’emprunter 1000 € sans justificatif supplémentaire et de recevoir ces fonds de manière très rapide. Bref, comme nous le disions, cet organisme propose des solutions concrètes à toutes les personnes qui sont considérées comme des profils à risque.

Crédit pour demandeur d’emploi et interdit bancaire : les solutions pour faire un prêt malgré un profil à risque

Si vous êtes chômeur et/ou interdit bancaire et que vous avez besoin d’un crédit plus conséquent, il existe quelques astuces. Nous avons vu qu’il n’est pas possible d’obtenir un prêt sans justificatif, toutefois vous pouvez garantir votre solvabilité par d’autres moyens. Faire un prêt avec un co-emprunteur ou opter pour un prêt hypothécaire fait partie des solutions envisageables. Et puis vous pouvez également vous tourner vers les aides sociales. Voici les solutions qui vous sont proposées pour obtenir un prêt lorsqu’on est chômeur :

Le co-emprunteur

Afin de garantir le remboursement de vos mensualités, vous pouvez signer le contrat de crédit avec un co-emprunteur. Ce statut l’engage à rembourser le prêt et sa situation financière sera donc évaluée au même titre que l’emprunteur principal. Dans ce cas on dit que le co-emprunteur joue le rôle de « caution solidaire ». Autrement dit, un co-emprunteur qui peut prouver sa solvabilité au moyen d’un CDI et de revenus stables pourra faire pencher la balance en votre faveur. Une fois le crédit accordé, vous pourrez vous organiser les modalités de remboursement avec cette personne comme bon vous semble. Temps que le paiement des mensualités sont assurées, peu importe qui effectue le remboursement et qui utilise l’argent obtenu.

Vous pouvez signer votre contrat de crédit avec autant de co-emprunteurs que vous le souhaitez !

Important Important
Bien entendu, le co-emprunteur s’engage au même titre que vous au remboursement du prêt. En cas de défaut de paiement, vous-vous engagez tous les deux aux pénalités et conséquences. Il est donc important de choisir une personne de confiance ! La plupart du temps, il peut s’agir de n’importe qui, pas forcément de votre conjoint(e) ou quelqu’un de votre famille.

Le prêt hypothécaire

Pour cette option, vous garantissez le remboursement de vos échéances via un bien immobilier dont vous êtes le propriétaire.

Le prêt entre particuliers

Ici, c’est une personne physique qui vous prête de l’argent. Le crédit devra être encadré par un contrat signé par les deux parties. En effet, pour toute somme prêtée supérieure à 1500 €, vous devrez établir soit une reconnaissance de dette rédigée, datée et signée par l’emprunteur. Elle peut éventuellement être certifié par un notaire, mais ce n’est pas obligatoire. Soit un contrat de prêt : dans ce cas le document est à télécharger sur le site de l’administration fiscale et signé par les deux parties.

Le prêt d’honneur de la CAF

Cette solution financière est le crédit pour chômeur et/ou interdit bancaire par excellence. Le prêt d’honneur a spécialement été crée pour les personnes qui traversent une période de difficulté financière. Ce prêt concerne de faibles montants, mais les fonds sont disponibles immédiatement et surtout, vous pouvez profiter d’un taux d’intérêt 0%.

Bon à savoir Bon à savoir
Pour en profiter, il n’y a pas de conditions d’éligibilité particulière, si ce n’est d’être allocataire CAF. Bien sûr, les dossiers sont traités en fonction de l’urgence de la situation financière des demandeurs et puis du motif de l’emprunt. En effet, pour pouvoir profiter de ce crédit, il faudra justifier l’emploi des fonds, qui devront être utilisés pour améliorer les conditions de vie. Ainsi, la CAF pourra vous octroyer un prêt d’honneur si par exemple vous avez besoin d’argent pour passer le permis de conduire, payer une formation professionnelle ou pour acheter un bien mobilier indispensable (comme un lit, une table etc). Pour pouvoir profiter de ce crédit pour chômeur et/ou interdit bancaire, renseignez-vous auprès de la CAF de votre région. Chaque CAF s’organise de manière indépendante et les conditions de prêts diffèrent d’une région à l’autre.

Chômeur ou fiché Banque de France : comment s’en sortir ?

Être au chômage et/ou interdit bancaire est une phase difficile pendant laquelle on a plus que jamais besoin de liquidités. Comme nous l’avons vu il existe des solutions financières adaptées. Mais une fois votre situation régularisée, il est important de prendre quelques mesures pour éviter de vous enliser dans les crédit et les mensualités.

Le rachat de crédit

Ce produit financier est de plus en plus prisé par les ménages car il permet d’augmenter rapidement le pouvoir d’achat. Concrètement, le rachat de crédit consiste à regrouper toutes vos créances en une seule. Cela vous permet d’augmenter la durée de remboursement, de diminuer le TAEG et le montant des mensualités. Lorsque cette opération est correctement planifiée, vous pouvez réduire jusqu’à 50% le montant des échéances. Ce qui vous permet de profiter d’un surplus de trésorerie.

Si vous souhaitez en savoir plus à propos de cette solution financière, n’hésitez pas à consulter notre enquête spéciale : le rachat de crédit est il un choix judicieux ? Vous pouvez également compléter votre lecture avec cet article : Peut-on faire un rachat de crédit sans justificatif ?

Les aides financières de Pôle Emploi

Si vous n’arrivez pas à trouver de travail, sachez que Pôle Emploi peut vous aider à mettre toutes les chances de votre côté. Il existe en effet plusieurs plans sociaux que l’on propose aux sans emploi.

Ne pas avoir le permis de conduire est un handicape lorsque l’on cherche du travail. Mais cet examen représente un budget et c’est pour cela que Pôle Emploie propose, dans certains cas, de le financer avec une aide qui pourra atteindre jusqu’à 1200 €.

Il se peut aussi que vous n’ayez pas les moyens de payer les transports pour vous rendre à un entretient. Dans ce cas aussi Pôle Emploie vous propose un financement.

Renseignez-vous auprès de votre agence pour connaître les conditions d’octroie.